People

Jusqu’au 9 janvier prochain, jour de l’élection diffusée en direct sur AB3, découvrons nos 30 finalistes à Miss Belgique 2016. Aujourd’hui, Valeryia Kazheunikava. SMS MB04 au 6665.

Repêchée lors de l’élection Miss Flandres-Orientales, Valeryia (dont Facebook ne reconnaît pas le nom "tellement il est compliqué") est consultante en immobilier et a obtenu un Master en Business économie à l’université de Gand. "À 18 ans, on se cherche soi-même, explique la brune célibataire de 23 ans. On n’est donc pas prête à se présenter à ce genre de concours, encore moins lorsqu’on est aux études car ce n’est p as facile de combiner les deux." Cette native de Biélorussie (ayant perdu son papa dans un accident, elle est venue vivre en Belgique, à De Pinte, avec sa maman à l’âge de 13 ans) se dit toutefois "battante. J’ai envie de tout essayer dans la vie. Miss Belgique, c’est un an de glamour pour moi et qui me donne envie de percer dans ce milieu; que ce soit animatrice, actrice, dans la mode ou tout ce qui touche à ma fibre artistique que je n’ai pas encore eu l’occasion de développer suite à mes études. Savoir comment être riche, c’est fascinant mais c’est plus de la psychologie qu’un véritable métier pour la vie !"

Hobbies ? "Je fais du fitness, du jogging (1h tous les jours NdlR) et un peu de yoga pour l’énergie. Si je ne fais pas de sport, je ne dors pas (sourires) !"

Qualités ? "Spontanée, sociable, artistique et flexible. J’aimerais devenir la meilleure version de moi-même avec cette élection. La beauté est d’ailleurs subjective… Si je ne gagne pas, c’est que ce n’était pas fait pour moi !"

Défauts ? "J’ai parfois eu du mal à avoir confiance en moi. Mais si on ne l’est pas avant ce concours, avec toutes les critiques que l’on peut recevoir, il ne faut pas y participer."

Une bonne Miss Belgique, selon elle ? "Elle doit être proche des gens, accessible et non pas narcissique. Confiante, sympathique et charismatique est la combinaison parfaite !"

© DR