People

Régine, grande amie du rockeur français, avait gardé le secret durant tout ce temps.


Johnny, l'Elvis français. Cette comparaison, le Taulier voulait l'éviter à tout prix. Au point de prétendre qu'il n'avait jamais rencontré son idole. La chanteuse Régine, qui sort un livre truffé d'anecdotes baptisé Gueules de la nuit, rétablit finalement la vérité.

"Il ne faudrait jamais rencontrer ses idoles"

C'est au micro de Léa Salamé que sa langue s'est déliée. « Ils se sont rencontrés dans les années 1960 dans une boîte de nuit parisienne », lance d'abord l'animatrice pour planter le décor. « Il ne ment pas volontairement », précise alors la reine de la nuit. « Quand je l'ai vu à La Calvados, je lui ai dit 'Regarde Johnny, viens avec moi, il y a Elvis Presley, je vais te le présenter ». Une proposition qui, bien qu'alléchante, embarrasse un peu la star française. Régine parvient tout de même à le convaincre. « A ce moment-là, Elvis se lève pour sortir, et je lui présente Johnny… auquel il ne fait absolument aucune attention », avoue-t-elle. Arguant qu'il ne faudrait « jamais rencontrer ses idoles », l'interprète de « Que je t'aime » fait promettre son amie de garder ce secret. Jusqu'à son dernier souffle en décembre dernier, Johnny sera tout de même resté un grand fan du « King » du rock'n'roll dont il adorait reprendre les chansons. Ses musiciens ont même joué « Love Me Tender » lors de son enterrement.