People

La Première Dame a conclu son discours par quelques mots en chinois.


Il s'appelle Yuan Meng, "l'accomplissement d'un rêve", il est gris et blanc rosé, tout pelucheux, et pèse plus de 7 kilos : la Première Dame de France, Brigitte Macron, a baptisé lundi le bébé panda né d'un couple prêté par Pékin en un geste traditionnel d'amitié.

Pour baptiser ce panda, "trésor national chinois", une grande cérémonie a été organisée au zoo en présence de sa "marraine", l'épouse du président français, du vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhan Yesui et de l'ambassadeur de Chine en France Zhai Ju. Pour choisir le nom, les soigneurs de la réserve chargés du panda, en Chine, avaient proposé des prénoms. Celui de Yuan Meng a été sélectionné par la Première Dame chinoise qui l'a ensuite proposé à Mme Macron.

© reporters

"Beaucoup de Français ont suivi l'importance de cette naissance (...) Yuan Meng est né ici tout en étant d'ailleurs. Il est le fruit énergique et vigoureux de l'amitié franco-chinoise, de cette amitié solide où il est possible de confier ce que l'on a de plus cher à quelqu'un dont on sait qu'il en prendra soin comme de lui-même. C'est ce qui a été fait ici à Beauval", a déclaré Mme Macron lors de son premier discours officiel qui a duré quelques minutes.

© reporters

Elle en a profité pour rappeler que le panda venait de la province du Sichuan qui avait connu un terrible tremblement de terre en 2008. "La France était déjà en solidarité à vos côtés pour soutenir la population courageuse de cette province. Nous sommes encore là aujourd'hui où nous pouvons nous réjouir ensemble de l'arrivée de cet ourson."

La Première Dame a osé terminer son discours par quelques mots en chinois qui voulaient dire "je vous remercie". "Je traduis approximativement car je ne connais pas toutes les subtilités de la langue" , a-t-elle conclu en souriant.