People

L'actrice et réalisatrice a décidé de marquer le coup devant les caméras de télévision de France 2 : non les femmes n'ont pas toujours à se montrer sexy et désirables.


L'actrice nouvellement réalisatrice Sara Forestier était l'invitée de "Stupéfiant", l'émission de Léa Salamé sur France 2. Elle est volontairement apparue telle qu'en elle-même, en sweat-shirt, les cheveux en bataille. Elle avait refusé de se faire maquiller et coiffer avant son interview pour une bonne raison : l'actrice en a effet plus qu'assez de "l'injonction à être sexy, à être glamour."

Sara Forestier n'est pourtant pas contre le maquillage, les robes et les "apprêts", elle dit même : "J'adore le maquillage, j'adore la féminité, j'aime les nus etc., mais j'ai un problème avec l'injonction. (...) il y a cette injonction à être toujours sexy, glamour". Mais pour elle, une femme n'est pas que ça, loin de là. "On a une responsabilité dans le cinéma ou dans les médias, de par le fait qu'on est filmés (...) on représente l'image de la femme". Et pour la jeune femme, c'est exactement le moment de mettre les pendules à l'heure !

Et de souligner dans la foulée son incompréhension devant la tradition des actrices posant nues pour des covers de magazine : "Moi je me sentais heurtée quand on me demandait de prendre des poses (...) pourquoi je devrais être sexy sur les photos en fait? Il y a une tradition avec des comédiennes qui font des photos nues dans 'Lui'. Sincèrement, je ne comprends pas"

Enfin, avec Léa Salamé qui l'interviewait sur le sujet des agressions sexuelles et des violences faites aux femmes, la jeune réalisatrice a affirmé qu'elle était "sûre" que des producteurs français avaient le même genre de comportement qu'Harvey Weinstein.