People Elle aurait touché 30 millions $ pour faire de la pub. Mais chacune de ses publications sur Instagram vaut 3,5 millions $.

Selena Gomez, dont la filmographie est bien moins épaisse ou intéressante que son compte en banque, constitue manifestement une égérie de choix pour les campagnes publicitaires. Selon la chaîne de télévision E !, très centrée sur les coulisses de la vie des stars, elle toucherait trente millions de dollars pour assurer la promo de la marque Puma sur les réseaux sociaux au cours des deux prochaines années. À ce tarif-là, on comprend aisément qu’elle se soit déclarée "si excitée de rejoindre la famille Puma".

Pour la société, l’opération serait particulièrement rentable. Rien que sur Instagram, Selena Gomez est suivie par 141 millions de followers. Alors que la firme n’en compte que 8,2 millions sur son compte officiel. "Certains des posts de Selena Gomez équivalent à environ 3,5 millions de dollars selon les critères de valeur d’impact dans les médias, alors que ceux de Puma n’ont jamais dépassé les 195.000 dollars", explique la responsable du marketing de l’entreprise, Alison Bringé. 7,2 millions d’internautes ont en effet aimé sa pub et 75.600 ont même pris la peine d’ajouter des commentaires.

 En à peine neuf publications sur Instagram, l’investissement sera donc déjà rentabilisé. Et il serait étonnant qu’elle ne glisse des clins d’œil publicitaires à ses chaussures ou ses tenues de sport dans bien plus de messages. Comme quoi les réseaux sociaux, où nous passons tant de temps gratuitement, peuvent rapporter gros… aux autres.