People

Ils n’avaient aucune idée de la raison pour laquelle on les conviait. Si ce n’est l’excuse idéale d’un bon (cela sera encore à déterminer) repas de fête pour célébrer la fin de l’année. Six animateurs/journalistes de RTL-TVi, de la RTBF et de la future Radio DH - Julie Taton, Thomas Van Hamme, Ophélie Fontana, Benjamin Deceuninck, Barbara Louys et Christine Massy - ont donc joué, à l’aveugle, aux testeurs… Alors, mets dignes d’un chef ? Ou se rendront-ils compte de la supercherie surgelée ? Impressions, au fil des plats…

Les zakouskis

Bon départ. En chœur, nos 6 personnalités apprécient. Et tentent de deviner les ingrédients : poisson, chèvre, amande, pâte feuilletée,… ? À l’arrivée, Julie et Ophélie retiendront les zakouskis comme le meilleur instant gustatif du repas…

L’entrée

Alors qu’Ophélie Fontana sent l’assiette et que les autres vedettes du petit écran trempent leur fourchette, Julie Taton est contrainte de renvoyer l’assiette en cuisines (en fait, elle atterrira entre notre fourchette et notre couteau) car elle est allergique à la langoustine. Et ça la chagrine !

Le plat

Alors que la majorité des jeunes femmes présentes autour de la table avoue apprécier passer du temps derrière les fourneaux - hormis Julie qui ne se trouve pas assez patiente pour la discipline -, les garçons jouent sur les clichés. Benjamin n’est pas un apprenti chef, alors que Thomas avoue, lui, "réchauffer très bien les plats au micro-ondes !".

Et nos personnalités de se poser, à notre demande, en critiques gastronomiques. Pour Ophélie et Julie, après avoir décelé la présence de patates douces, on regrette le goût un peu trop prononcé de la farce. Thomas, lui, tente poliment de cacher sa déception, mais il ne nous trompera pas : "Disons que ce n’est pas d’une originalité folle !" Quant à Barbara Louys, elle commence à flairer notre tour de passe-passe. Si elle apprécie le "côté festif du plat, car ce n’est pas facile de réussir une caille", elle se rappelle que ce genre de plat "se trouve beaucoup en surgelés. Ce sont des trucs classiques qu’ils font chez Picard". D’emblée, elle est reprise par une Christine Massy qui est de plus en plus convaincue qu’on leur a servi "des produits surgelés". Oups… Jouons le jeu jusqu’au bout, avec le dessert…

Le dessert

Ils ne termineront pas leur dessert glacé. Pour Thomas Van Hamme, "ça sent l’industriel". À l’unanimité, le moins bon souvenir gustatif du repas.

Le verdict

Difficile de cacher plus longtemps à nos 6 personnalités nos intentions. Barbara Louys commence, elle, à faire le détail de ce qu’elle a vu passer dans ses assiettes. "Apparemment, je suis la seule qui fait attention quand elle fait ses courses !", plaisante-t-elle. Et de fait. Selon ses minutieux calculs (un euro la glace, 5 euros la caille, etc.), elle aurait mangé ce repas de fête pour une somme avoisinant les 15-20 euros. Et alors qu’on révèle à nos invités les avoir invités à déguster des plats surgelés signés Picard - mais arrangés par un chef -, Christine et Barbara lèvent les bras au ciel, fières de ne pas avoir été bernées jusqu’au bout.

Pour Thomas, "si l’on peut goûter que c’est de la nourriture industrielle aux sauces", le sentiment est mitigé. L’animateur oscille entre "retirer toutes les critiques négatives en ayant mangé pour seulement 17,80 €" et l’interrogation suivante : "On peut se demander, pour ce prix-là, quel type de produits on mange…" Il ne conviera probablement pas ses proches à pareille dégustation car "tenir un repas de réveillon, c’est aussi recevoir et partager. Et donc faire à manger pour les autres". Julie Taton, elle, semble plutôt emballée par la facilité : "Je trouve ça plutôt génial."

Pour Benjamin Deceuninck, qui est une bonne fourchette, le repas aura été un peu trop court. "J’aime quand les repas de famille durent." Le menu qui lui a été offert ne correspondait pas tout à fait à ses envies pour les fêtes de fin d’année. "Je suis assez classique avec des coquilles St-Jacques en entrée par exemple. Et je l’avoue, je ne devrais pas, mais j’aime manger la maman de Bambi en plat. Ou un bon magret de canard. Et comme je suis fan de chocolat, un dessert au chocolat pour terminer." "À la grosse louche", nous dit-il, Benjamin envisage de prendre "2, 3 kilos" durant ces fêtes…