People Steve McQueen, 38 ans après sa mort, le 7 novembre 1980, est mis à l’honneur dans un ouvrage truffé d’anecdotes et de photos sublimes, Steve McQueen, King of Cool

Le temps est assassin, c’est une certitude. Sauf pour les figures d’exception, les immortels de la mémoire collective qui ne nous quittent jamais vraiment. À l’image de Steve McQueen, dont le regard de voyou, le sourire enjôleur et la démarche féline illustrent toujours des publicités pour des voitures, de la bière ou des montres, trente-huit ans après son décès le 7 novembre 1980. "Avec le temps, McQueen est devenu l’incarnation de l’idéal masculin", écrit Guillaume Evin dans la biographie qu’il lui consacre. "Celui que les revues de papier glacé étalent en une pour attirer le trentenaire ou le quadra branché à bon goût et fort pouvoir d’achat. Steve McQueen faisait les choses les plus banales de la manière la plus cool qui soit. Il n’avait ainsi pas son pareil pour entrer et sortir de sa Ford Mustang." Ce qui lui vaut le titre de King of Cool, selon l’auteur.

(...)