People Après son divorce avec la Paramount, Tom Cruise trouve un nouvel investisseur pour son entreprise cinématographique

LOS ANGELES La société de production de Tom Cruise, séparée depuis la semaine dernière de la compagnie cinématographique américaine Paramount Pictures, a signé un accord de financement sur deux ans avec Daniel Snyder, propriétaire de l'équipe professionnelle de football américain des Washington Redskins.

Le marché conclu entre la société de production Cruise/Wagner et la First & Goal LLC de Snyder va permettre à Tom Cruise et à son associée Paula Wagner de faire tourner leur affaire et de produire des films dont l'acteur pourrait être la vedette. Il leur reste à trouver une compagnie pour financer la production de ces films et une société de distribution. First & Goal a été spécialement mise en place pour investir dans la société de la star hollywoodienne.

"Nous sommes des entrepreneurs et nous aimons saisir des opportunités qui offrent de grandes chances de succès et d'innovation", a expliqué Mark Shapiro, ancien directeur de la chaîne américaine de sport ESPN, qui sera chargé de gérer les investissements dévolus à Cruise/Wagner. "Cet investissement est grandiose".

Les deux derniers films que Tom Cruise a tourné pour la Paramount ("La Guerre des Mondes" et "Mission: Impossible 3") ont rapporté près d'un milliard de dollars (780 millions d'euros). "Ce nouveau partenariat nous permettra de travailler avec tous les studios et d'élargir nos bases", a souligné lundi Paula Wagner.
Les détails financiers de l'accord n'ont pas été révélés. Le contrat prévoit une option de reconduction sur le plus long terme.

Jusqu'à la semaine dernière, la Paramount détenait l'exclusivité pour financer et distribuer les films de la société Cruise/Wagner. En retour, la firme payait la bagatelle de dix millions de dollars (7,81 millions d'euros) par an pour couvrir les salaires, les frais et autres dépenses. Avant que les pourparlers avec la société de l'acteur et de Paula Wagner ne s'enveniment, Paramount avait revu ce chiffre à la baisse lors du renouvellement de l'accord, un prix qui avoisinait les deux millions de dollars (1.56 millions d'euros) annuels.
Dans les colonnes du "Wall Street Journal", le PDG de Viacom (conglomérat dont fait partie la Paramount) avait annoncé le 23 août sa décision de mettre un terme à sa longue et très profitable relation avec la société de production Cruise/Wagner. Sumner Redstone avait justifié sa décision par "la conduite récente" de l'acteur qui était "inacceptable pour la Paramount".

L'accord conclu lundi permet à Tom Cruise de tourner dans les films produits et distribués par n'importe quel studio, des termes identiques à ceux qui le liaient à la Paramount.