People

Sa présence au festival de Sundance, spécialisé dans le cinéma indépendant, a été très remarquée et très appréciée.

La fille aînée de Barack Obama n'a donc pas hésité à abréger ses vacances familiales à Palm Springs pour manifester contre deux décrets de l'administration Trump. Il s'agit de s'opposer à la reprise des travaux du Dakota Access et des oléoducs Keystone XL. De nombreuses contestations avaient eu lieu durant le mandat de son père. Et la construction des deux gigantesques pipelines menaçant l'environnement avait été suspendue en fin d'année. Le nouveau président, lui, a décidé de reprendre les chantiers.


Après une tribu de sioux, des écologistes, c'est donc au monde de l'art de manifester contre ces deux projets, un mouvement de contestation mené par l'actrice Shailene Woodley. Enchantée par la participation de Malia Obama, elle confie à Democracy Now : "C'est incroyable de la voir ici. Ce n'était pas simplement le fait d'observer une femme venir de son plein gré, sans sa famille, qu'importe l'attachement que ce pays a pour elle, mais surtout de la voir participer à un effort de démocratie parce qu'elle l'a choisi, parce qu'elle s'y reconnaît malgré son nom de famille, parce qu'y participer, c'est espérer qu'il y ait un futur pour ses enfants".

Une autre star, Miley Cyrus n'a pas manqué d'éloges pour Malia. Sur Twitter, elle a commenté : "J'espère que cette petite se présentera à l'élection présidentielle. Tu as mon vote!". De son côté, la fille aînée d'Obama a d'autres aspirations. Elle entrera à Harvard en septembre prochain, mais avant, elle a décidé d'utiliser son congé sabbatique pour concrétiser des projets personnels tournés vers le cinéma. En février, elle débutera un stage à la Weinstein Company. Son rêve : devenir réalisatrice.