People

A l'origine de ces tweets animés : une phrase de Laurent Ruquier mal interprétée par l'ex-Première dame.

Chaque samedi, Laurent Ruquier débute son émission par son célèbre "Flop ten", une rubrique dans laquelle il commente les principaux faits d'actualité de la semaine écoulée. Ce 4 avril, l'animateur d'On n'est pas couché a décidé d'évoquer les clashs à répétition entre Louis Sarkozy et Léonard Trierweiler sur Twitter. "C'est d'abord le fils Sarkozy qui, au moment des résultats des départementales, a voulu se moquer du fils de madame Trierweiler", a raconté Laurent Ruquier. "Au milieu de tout ça, pas de tweets du fils de François Hollande, on ne sait pas ce qu'il pense", conclut-il. C'est bel et bien cette dernière phrase qui a fait bondir Valérie Trierweiler, rapportent plusieurs médias français.

Aussitôt, l'ex-Première dame a tenu à répondre à l'animateur via Twitter. "Je rappelle à Laurent Ruquier que Léonard Trierweiler n'est pas le fils de François Hollande, mais de Denis Trierweiler. De la rigueur sur l'essentiel". Malheureusement pour elle, l'animateur de France 2 n'a jamais prétendu cela. Il n'a donc pas fallu longtemps pour qu'il réponde à la journaliste en soulignant qu'elle n'avait "pas regardé la séquence" ou l'avait "mal comprise. Manque de rigueur".


Plutôt que d'admettre qu'elle avait effectivement eu tort, Valérie Trierweiler a continué sur sa lancée conseillant à Laurent Ruquier de "parler distinctement. Amuseur public est aussi un métier, à défaut d'être journaliste". L'intéressé a conclu l'échange par un "si vous me donnez des cours, je m'inscris. Je ne suis qu'un débutant".