People

C'est ce qu'a conclu le médecin légiste du comté de Los Angeles

LOS ANGELES La cocaïne, des problèmes cardiaques et une noyade accidentelle dans la baignoire d'un hôtel de Beverly Hills ont tué la star américaine de la pop Whitney Houston en février, selon le récit du bureau du médecin légiste de Los Angeles.

Whitney Houston a probablement été victime d'une crise cardiaque alors qu'elle prenait un bain dans sa chambre du luxueux Beverly Hilton, le 11 février dernier, a indiqué jeudi Craig Harvey, porte-parole du bureau du médecin légiste de la mégalopole californienne. Elle a alors glissé sous l'eau et s'est noyée.

La star de la pop "avait une maladie cardiaque qui a été amplifiée par la consommation de cocaïne. La combinaison des deux a engendré sa noyade", a expliqué M. Harvey à l'AFP. "Nous pensons que la crise cardiaque a été compliquée par la consommation de cocaïne" avant qu'elle ne se noie, a-t-il souligné.

Dans un communiqué, le bureau du médecin légiste précise que la mort de Whitney Houston à 48 ans est "accidentelle" et écarte la piste du "meurtre".
D'autres drogues et des médicaments ont été découverts dans l'organisme de la star mais n'ont pas contribué à sa mort, dont de la marijuana ou des traces d'Alprazolam (Xanax), de Cyclobenzaprine (Flexiril) et de Diphenhydramine (Benadryl), selon la même source.

Le rapport final du médecin légiste sera publié dans les deux semaines.
Depuis la disparition de la chanteuse, à la veille de la remise des prestigieux Grammy Awards, les rumeurs allaient bon train sur les circonstances de son décès, certains évoquant la possibilité que la star ait succombé à un cocktail de médicaments et d'alcool.



© La Dernière Heure 2012