People

Dans un entretien avec Paris Match, William Sheller a évoqué ses problèmes de santé. "Les poumons se remplissent de flotte, confie le chanteur de 71 ans qui a souffert, il y a trois ans, d’une arythmie cardiaque doublée d’un œdème pulmonaire. Ça m’était tombé dessus après un burn-out. Burn-out, tu entends ça à la télé, ça fait très chic, c’est mondain, mais c’est vachement grave." 

Mais l’interprète d’Un homme heureux était conscient que cette drogue était la cause de ses soucis cardiaques. "Je n’ai pas été trop étonné. Je payais des excès. J’ai pris beaucoup de coke. Je me suis bien poudré le nez dans les années 1960 et 1970, mais je n’ai jamais été du genre à vouloir traverser Paris à genoux pour trouver 1 gramme. Mais c’est là qu’est le danger : j’étais réellement meilleur. C’est un stimulant psychique, intellectuel, physique. C’est comme les amphétamines, ça fait travailler le cerveau, et je trouvais vite les solutions aux choses."