Relations Une enquête de l'IFOP retrace le rapport des femmes à leur intimité. Si 74% des Françaises disent s'être masturbées, la pratique semble ne pas être un fait courant. Voici les chiffres.


Pour le magazine "Le plaisir féminin", l'Institut français d'opinion public (Ifop) a établi un sondage fin juin auprès de 913 femmes, un échantillon représentatif de la population française de plus de 18 ans. Le sujet ? la masturbation des femmes, relate le site Madmoizelle.com

Un sujet encore délicat à aborder mais beaucoup moins qu'avant ! Lisez plutôt : en 2017, 74% des femmes interrogées par l'institut de sondage ont dit s'être masturbées dans leur vie. Dans les années 70, seulement 19% voulaient bien en parler.

Si l'on compare avec les hommes, on se rend compte encore davantage des kilomètres parcourus sur le chemin de la liberté féminine : en 2017, 95% des hommes ont affirmé s'être déjà touchés, ils étaient déjà 73% dans les années 70 !

Au travers des divers thèmes abordés avec les femmes qui ont bien voulu répondre, l'Ifop a ainsi pu retracer le rapport qu'entretiennent les femmes avec cette pratique intime.

La fréquence. Près de 4 femmes sur 10 ont convenu qu'elles s'étaient caressées au moins une fois dans les trois mois précédant l'enquête. Pour 2 femmes sur 10, la dernière fois remonte à plus d'un an et 1 femme sur 4 déclare n'avoir jamais pratiqué la masturbation.

L'orientation sexuelle. 90% des femmes homosexuelles disent avoir déjà eu recours à la masturbation alors que la moyenne tourne autour des 75%.

Les sextoys. Parmi les femmes qui disent se masturber, 36% consentent à informer leur interlocuteur qu'elles utilisent parfois ou tout le temps des jouets sexuels, mais cette pratique ludique est plus populaire auprès des jeunes : les 25/34 ans sont près de 45% à y avoir recours.

L'orgasme. Toujours parmi les femmes qui pratiquent l'onanisme, 46% avouent avoir un orgasme plus facilement en se touchant seules. Pour 28%, le résultat est le même qu'avec un partenaire et 4% disent ne jamais avoir eu d'orgasme au travers de la masturbation.

La communication. On pouvait s'en douter, si les Françaises assument d'avoir recours à la masturbation pour une enquête, dans la vie de tous les jours, ça n'est pas le sujet qui revient le plus communément sur la place publique ! 45% des femmes n’auraient jamais dit à leur partenaire qu’elles se caressent. Pourquoi ? Parce qu'elles ne trouvent pas l'occasion pour en parler et parce qu'un sentiment de honte subsiste encore par rapport à cette pratique.
Là aussi, les réponses diffèrent beaucoup avec les âges : les 18/24 ans en parlent bien plus librement à leur partenaire (65%) alors que les plus de 60 ans ne sont que 38% à en informer leur amoureux/se.
Hors de la sphère intime, c'est encore plus discret : 20% seulement des femmes l’ont un jour dit à des ami(e)s et 6% à des membres de leur famille et/ou à leur médecin.

Le tabou concernant cette pratique sexuelle est donc encore bel et bien présent chez les femmes. Rappelons pourtant que mieux connaître son corps permet d'avoir une sexualité (encore) plus satisfaisante.