Relations

La nouvelle appli de rencontres récemment arrivée en Belgique qui s'appuie sur des "entremetteurs" pour proposer un match par jour va plus loin dans la personnalisation de son offre : vous pouvez désormais discuter avec votre matchmaker personnel. Célibataires, au boulot !


Depuis le 10 février, une nouvelle appli est arrivée sur le marché belge. C'est un Français, Jean Meyer qui l'a peaufiné depuis des années. Son appli à télécharger sur smartphone a décidé de prendre le contre-pied de Tinder et son avalanche d'offres et a été zyeuter du côté des agences "matrimoniales" pour leur côté humain. Résultat : Once , qui veut dire "Une fois"

Once est une appli de dating qui a enregistré la plus forte croissance après Tinder depuis ses débuts en 2015. Son concept : un match qui se veut "parfait" par jour. Pas 50, un seul. Et pour qu'il soit le plus pertinent possible, derrière les petits écrans des téléphones, feuilletant les profils des inscrits, il y a des hommes et des femmes, plus de 300 "match-makers" qui font le travail à votre place. "Les entremetteurs sont du pays, ils connaissent les us et coutumes, les populations, les tribus, les tendances...", énumère Jean Meyer, le fondateur.

Pour l'avoir testé sur un mois, on peut dire que l'on n'a pas tout à fait la même définition du mot "parfait" mais le principe, pas chronophage du rendez-vous  avec un profil de manière quotidienne est très agréable et même un peu addictif à la longue... si on n'est pas pressé.


Un profil par jour... ou un peu plus si on veut

L'appli compte plus de 4 millions d'utilisateurs en Angleterre, en France, en Allemagne, en Autriche ou encore en Italie. Elle vient de se lancer le 10 février en Belgique mais compte déjà 125 000 utilisateurs touchés par les différentes campagnes des pays limitrophes.

Pourquoi ça marche ? "Parce que l'on a fait une application hautement romantique. On voulait donner une réponse à cette catégorie de plus en plus nombreuse de personnes qui veulent une relation sérieuse et qui ne peuvent pas la trouver dans la mer des sites et des app", reprend Jean Meyer. Cela dit, le boss l'affirme : "Je suis persuadé que l'on ne va pas remplacer Tinder ! Il y aura toujours des fast-food et des restaurants plus haut de gamme qui cohabiteront. Ici, c'est pareil : nous proposons des rencontres sérieuses et donc haut de gamme"

Once met aussi en avant le fait que l'appli n'est pas chronophage puisqu'on n'est pas toute sa journée ou soirée en train de scroller.


On peut avoir son propre Cupidon !

Elle vient de lancer une nouvelle fonctionnalité premium : via l'appli, on peut désormais dialoguer avec son propre match-maker. Ce qui lui permet d'avoir une idée plus claire de nos préférences. Le prix ? Un peu plus de 10€, ce qui pour les créateurs, ne devrait pas être un frein : "C'est comme une place de cinéma, deux pots de glace, un petit lunch ou une bonne bouteille de vin après tout !"

Voilà qui remet de l'humain au coeur des rencontres algorithmiques!