Relations

Infections sexuellement transmissibles (IST), Maladies sexuellement transmissibles (MST), perte de désir, douleurs durant les rapports, déviances sexuelles, addictions à la pornographie et à la masturbation … mais elle est où la notion de plaisir sexuel ? La chronique de la sexologue Marie Tapernoux.


Actuellement, et ce depuis les années 90, la société véhicule un message de prévention indispensable en matière de sexualité responsable : les risques de mises en danger sont réels et les chiffres nous montrent que malgré le message, 3 personnes sont dépistées séropositives chaque jour en Belgique, la chlamydia est l’IST la plus fréquemment dépistée en Belgique (1 jeune sur 20), le Papillomavirus – HPV est responsable de 70% des cancers du col de l’utérus mais touche également les hommes, tout comme la syphilis qui continue de toucher énormément d’homosexuels mais sans épargner les hétérosexuels (cfr www.préventionist.org).

Alors oui, il est indispensable de continuer ce combat et les messages de prévention restent le meilleur moyen de conscientiser les personnes face à ces dangers : le préservatif est LE moyen qui permet de se protéger de ces risques, à utiliser dès les préliminaires bien entendu !

Mais il serait dommage de ne pas, aussi, parler du plaisir, cette fameuse émotion qui lie le corps et l’esprit… alors parlons-en !


Focalisez aussi sur votre corps

D’un point de vue plus corporel d’abord, il est évident qu’au plus une personne connaît son corps, se sent à l’aise avec ce dernier et arrive à déterminer ce qui lui plaît (et lui déplaît), au mieux elle arrivera à ressentir du plaisir durant les préliminaires et le rapport en tant que tel. Bien sûr, cela peut varier en fonction des partenaires, mais au final, la notion même de plaisir sexuel dépend davantage de l’individu que de son conjoint. Chaque personne étant différente, il est logique de considérer que ce qui plaît à l’un ne plaît pas forcément à l’autre. C’est dans cette idée qu’apprendre à connaître son corps aidera inévitablement à profiter pleinement du moment, en se centrant sur ses sensations plutôt que sur la quête de celles-ci.


Ne vous mettez pas la pression "Orgasme"

Au niveau émotionnel, la capacité à pouvoir lâcher prise, profiter pleinement d’un moment agréable, sans être pollué par les innombrables choses restantes à faire, ni se mettre de pression particulière sur une quelconque performance, ni se culpabiliser à profiter, … aidera à ressentir le plaisir sexuel. Logique pour certains, mais plus difficile à mettre en pratique pour d’autres. Et quand je dis plaisir, je ne parle pas forcément d’orgasme car ce dernier peut être davantage considéré comme une cerise qui couronne un gâteau, et non le dessert tout entier. Alors surtout, pas de pression supplémentaire à ce niveau !


Activez l'excitation

© Extrait du film ""Crazy Stupid Love"

Pour qu’il y ait plaisir durant le rapport, il est également indispensable d’activer l’excitation par l’intermédiaire des préliminaires et pas que sexuels. C’est là où le partenaire peut rentrer en piste : les petites attentions, les paroles valorisantes, la sensualité, les câlins, les caresses font partie intégrantes de ces activateurs de plaisir. Au lit à proprement parler, la durée varie d’une personne à l’autre : certains vont les aimer rapides, se focalisant ensuite plus sur le plaisir de la pénétration en tant que telle, et d’autres préféreront qu’ils durent, avec ou sans pénétration... un plaisir différent mais tout aussi bénéfique.


Prenez du plaisir avec vous-même

Mais plaisir ne rime pas uniquement avec conjugalité : le plaisir en solitaire au travers de la masturbation fait bien entendu partie de ces moments agréables où l’on se connecte à ses sensations, à son corps, à son bien-être … et il faut pouvoir être égoïste, alors pas de culpabilité s’il vous plaît !


Le sexe ? Que du bon !

Enfin, et pour vous convaincre pleinement, prendre du plaisir sera bénéfique à bien des égards :

- Au niveau purement physiologique, les endorphines et la sérotonine provoqueront des sensations d’apaisement et de bonne humeur ;

- L’activité physique étant bonne pour la santé, il va de soi qu’en prenant du plaisir on sollicite également l’ensemble de notre corps (savez-vous qu’on brûlerait entre 200 kcal et 400kcal à chaque rapport sexuel selon l’intensité de ce dernier ?), et c’est sans parler des bienfaits pour nos muscles cardiaques ;

- Prendre du plaisir au sein du couple rapproche inévitablement les partenaires qui se sentent alors plus complices, plus proches, ou encore plus amoureux ;

- Enfin, prendre du plaisir donne envie de recommencer, à l’image d’une empreinte positive que l’on a envie de retrouver dans les heures ou les jours qui suivent : les bénéfices d’un rapport sexuel épanouissant s’étalent pendant 2 ou 3 jours max !.

Alors qu’attendez-vous !? Conseil d’une sexologue…