Relations

Nous voilà déjà en fin de saison. L’occasion pour moi de vous donner, dans cette dernière chronique avant la rentrée, quelques tips pour reconnaître les manipulateurs et manipulatrices quand ils sévissent. Peut-être vous demandez-vous s’il y en a autour de vous ? Vous ne savez pas trop, vous hésitez. Quand même, ce n’est pas rien d’épingler quelqu’un et de le taxer de manipulateur. Voyons ensemble comment faire pour les reconnaître. La chronique de Julie Arcoulin, spécialiste en développement personnel et relationnel.


Que se cache-t-il derrière cette apparence tellement sociable?

Vous le savez, les manipulateurs(1) sont, en apparence, extrêmement « friendly », serviables, drôles, gentils, toujours prêt à rendre service, charmeurs, tellement adaptés socialement que votre entourage fond littéralement en le voyant ou qu’il/elle fait l’unanimité au sein des collègues.

Ils ont le chic pour surfer sur les règles sociales, ce qui les rend difficilement repérables. En tout cas au début. Ce n’est qu’après un certain temps que vous pouvez commencer à ressentir leurs effets et à voir clair dans leurs comportements déviants.

Evidemment, un cas n’est pas l’autre. Certains sont plus facilement repérables que d’autres, moins subtils. Ou alors ce sont vos antennes qui frétillent plus vite. Je vous décris ici les profils qu’on ne voit pas venir.


Quelques critères à repérer

  • il fait des demandes implicites, s’arrange pour que vous preniez des choses en charge sans même qu’il ait à vous demander quoi que ce soit

  • il sait exactement sur quels boutons appuyer pour pouvoir profiter de vos cordes sensibles

  • il divise pour mieux régner

  • il lance des piques, en se servant de l’humour comme couverture, mais elles atteignent chaque fois leur cible et entament votre estime de soi

  • il sait tout mieux que tout le monde

  • il n’a pas peur de mentir, inventer, remanier la réalité

  • il met au pied du mur et fait des demandes de dernière minute

  • il exporte ses responsabilités sur les autres

  • il projette sur vous ce qu’il ne supporte pas de lui-même

  • il fait comme s'il était l’homme (ou la femme) de la situation, mais en réalité il a une armada de fourmis derrière lui pour se taper le boulot

  • il utilise les autres, tout est calculé et mesuré

  • il ne tient pas compte de vos envies ou besoins. Seuls les siens comptent

  • il culpabilise les autres sans retenue

Cette liste n’est pas exhaustive. Mais si vous pouvez cocher tous les critères évoqués, il y a de bonnes chances pour que vous ayez affaire à un manipulateur. J’en profite pour vous dire qu’il ne faut pas accuser quelqu’un à la légère. Il est important de rester prudent, évidemment. Mais il faut aussi pouvoir appeler un chat un chat et faire taire les mauvaises langues qui vous accablent à coup de « t’exagères ». Fiez-vous à votre intuition également. Consultez un ou une spécialiste pour en avoir le cœur net.


Quels impacts sur vous ?

Lors d’une précédente chronique, j’ai approfondi le sujet. Il est important aussi de vous fier à vos ressentis et de vous observer afin de repérer les signes qui pourraient vous indiquer qu’il y a un manipulateur dans la place.

  • vous vous sentez mal après une discussion, un contact avec lui/elle

  • votre espace mental est occupé par des ruminations qui le concernent

  • vous ne savez plus quoi penser : suis-je fou/folle ?

  • vous vous sentez responsable et coupable

  • vous avez l’impression d’être moins bien que lui, il vous le fait sentir

Une fois de plus, cette liste n’est pas exhaustive. Mais elle vous donne un petit aperçu de l’état dans lequel vous pouvez vous sentir si vous êtes, de près ou de loin, en contact avec un manipulateur. Soyez attentif et vigilant. Le problème ne vient peut-être pas (que) de vous. Ne laissez personne vous traiter de façon malveillante.


Quelles sont les options ?

Le manipulateur, ou la manipulatrice, de votre entourage ne changera pas. Arrêtez d’espérer. Vous pouvez agir sur vous pour réparer ce qui est brisé et vous solidifier. Il n’est pas toujours facile de quitter une relation avec un manipulateur. Que ce soit au bureau, en couple ou en famille, il y a des enjeux à prendre en compte et des stratégies à adopter. Faites-vous aider.

Le meilleur des conseils que je peux vous donner, c’est de fuir. Vous vous sentirez bien mieux loin de cet être dangereux et nocif.


On se revoit en septembre !

Voici donc qui termine cette deuxième année de chroniques. C’est toujours avec le même plaisir que je prends la plume (le clavier plutôt, mais c’est moins poétique) pour essayer de vous aider à comprendre certaines choses, de vous donner des pistes et des solutions pour aller mieux. Je serai ravie de vous retrouver l’année prochaine avec une formule un peu différente pour plus de dynamisme et d’échanges. On vous en dira plus bientôt.

Passez un merveilleux été, quels que soient vos projets. Vivez intensément et pensez à sourire. C’est la plus belle lumière que vous pouvez offrir au monde.

On se retrouve en septembre.

Suivez-moi sur Facebookwww.juliearcoulin.com


(1) Il existe autant de manipulatrices que de manipulateurs, mais en français, la règle grammaticale veut que le masculin l’emporte sur le féminin.