Cinéma Pour son passage de l’animation au cinéma en chaire et en os, le pirate de l’espace mise sur le Belge Olivier Van Hoofstadt.

"Trop fier de vous annoncer cette bonne nouvelle", peut-on lire, à côté d’une capture d’écran de la page IMDBPro du film Albator, sur le compte Facebook du cinéaste belge.

Connu pour sa comédie culte Dikkenek (avec François Damiens et Jean-Luc Couchard), Olivier Van Hoofstadt va se charger de l’adaptation du film qui devrait sortir en salles dans le courant de l’année 2020 sous le nom de Space Pirate Captain Harlock.

Si nous vous avions déjà annoncé qu’Albator allait bientôt voir triple (une trilogie de films d’animation étant aussi prévue pour la même période), ce projet belge va atterrir pour la première fois au cinéma en prises de vues réelles. Le héros balafré du manga apparu en 1969 va donc reprendre du service à plusieurs reprises pour le plus grand bonheur des fans du légendaire corsaire de l’espace.

Si aucun acteur n’est encore évoqué pour incarner le rôle du pirate de l’espace et si on ne sait pas à quoi va ressembler son célèbre vaisseau Atlantis, on peut toutefois déjà dévoiler que les aventures du personnage à la grande cape noire seront mises en scène par Luc Brunschwig qui n’est autre le scénariste de Bob Morane Renaissance depuis 2015.

Le pavillon noir flanqué d’une tête de mort va à nouveau flotter dans le cosmos mais de manière réelle cette fois puisque les aventures du capitaine de l’Arcadia n’ont jamais jusqu’ici été adaptées en chaire et en os. Un pari osé pour le cinéaste de Go Fast et Dikkenek !

Albator a déjà connu trois films d’animation et une kyrielle de dessins animés dont Albator, le corsaire de l’espace et Albator 84, tous deux diffusés en France et en Belgique dans les années 80. Sa saga est gravée dans la mémoire collective, notamment grâce à un générique entêtant : "Albator, Albator, du fond de la nuit d’or… Albator, Albator, de bâbord à tribord…"