Cinéma Le maillot de la star d’Alerte à Malibu a été modifié dix fois pour des raisons coquines.

"On a dû ajuster mon maillot dix fois pour que mes jambes et mes fesses paraissent mieux" , a déclaré au Daily Star Kelly Rohrbach, l’actrice qui incarne C.J. Parker - Pamela Anderson dans la série - pour l’adaptation cinéma de Baywatch (en salles le 14 juin).

Lisez donc entre les lignes que l’objectif des stylistes était que ses jambes "paraissent plus longues" et ses fesses "plus rebondies". Sans parler du décolleté - désormais en V - qui a été amplifié par un Zip juste en dessous de la poitrine. "Mais je suis ravie du résultat final !" , a souligné l’ex de Leonardo DiCaprio qui, à 27 ans, devient la nouvelle Pamela Anderson. L’ex-sirène d’Alerte à Malibu - dont le 95 B faisait des vagues et qui fera une apparition avec David Hasselhof dans le film - déclarait d’ailleurs récemment dans nos colonnes qu’elle conservait toujours ce fameux maillot labellisé et fait sur mesure (qu’elle partageait avec Carmen Electra) "avec ses strings !"

Il faut dire que ce maillot de bain rouge est, dans l’histoire, le plus emblématique du petit écran. Un célèbre costume revisité pour le rendre "plus moderne et plus vamp", selon la nouvelle bombe du cinéma. Un mannequin américain qui a déjà fait la couverture du magazine Sports Illustrated car, enfant, elle faisait des étincelles sur les greens. La voilà aujourd’hui maîtresse-nageuse sauveteuse dans le remake de la série culte des années 1990 aux côtés de Dwayne Johnson et Zac Efron.

Mais Kelly n’est pas du genre à se dégonfler devant eux. Pour preuve, elle a travaillé dur pour garder une plastique irréprochable, entre boxe, poids et cours de gym au moins cinq fois par semaine. "Je faisais de l’exercice si intense que je devais manger du steak chaque soir pendant le tournage." Comme quoi, il faut "souffrir" pour être belle mais cela reste toutefois plus humain qu’à l’époque où la plupart des héroïnes avaient recours à la chirurgie esthétique et à des régimes drastiques pour correspondre aux canons de beauté californiens.