Cinéma À l’opposé de Parents mode d’emploi, c’est en célibataire allergique aux enfants qu’il s’éclate dans Les Dents, pipi et au lit.

Le hasard du calendrier fait parfois bien les choses. Alors qu’on célèbre les 65 ans de Peter Pan, Arnaud Ducret donne dans Les Dents, pipi et au lit (en salle ce mercredi) une nouvelle version, plus quadragénaire, du garçon qui ne voulait pas grandir. En fait, un éternel ado, dragueur, fêtard et, surtout, allergique aux enfants. Un rôle plutôt cocasse pour un comédien devenu une star du petit écran grâce à Parents mode d’emploi.

"C’est vrai que c’est un peu le prolongement de Peter Pan, mais je ne sais pas s’il buvait autant en soirée, lâche-t-il en riant. Je ne sais pas si c’est la société qui veut ça, mais je connais pas mal de personnes qui souffrent de ce syndrome de Peter Pan. Surtout chez les hommes, qui restent des grands enfants."

À l’écran, Louise Bourgoin dit que "c’est le quadra typique : il n’assume aucune responsabilité et joue aux jeux vidéo…"

(...)