Cinéma

C'est le prénom à la mode dans le cinéma français ces prochains mois

BRUXELLES Autant s'y résigner tout de suite : 2009 sera l'année des Coco. Du moins dans le cinéma français. Après le triomphe de Chouchou, Gad Elmaleh donne vie sur grand écran à un autre de ses personnages fétiches. Qui s'appelle, vous l'aurez compris, Coco. Sa grande ambition : organiser une bar-mitsva grandiose pour son fils. Mais cela ne se passe pas sans encombre. Cette comédie, en salle le 18 mars, marque les débuts de l'humoriste en tant que réalisateur.

Autre Coco amenée à faire beaucoup de bruit : Mademoiselle Chanel. Campée par Audrey Tautou dans Coco avant Chanel (attendu en mai prochain). L'évocation de la jeunesse de la grande couturière aura un peu l'accent belge, grâce à Marie Gillain (qui campe Adrienne Chanel) et Benoît Poelvoorde.

Jan Kounen, lui, s'intéresse à sa liaison (réelle) avec le grand compositeur russe dans Coco Chanel et Igor Stravinsky (en salle en mars 2009... en France).

Un drôle de coco pourrait lui voler la vedette : Hubert Bonisseur de La Bath. Alias OSS 117. Cette fois, l'agent secret le plus délicieusement crétin de l'Hexagone traque les nazis au Brésil dans OSS 117 : Rio ne répond plus (le 15 avril au cinéma). Jean Dujardin devrait en profiter pour conforter son statut d'acteur le plus populaire de France.

Autre retour très attendu : celui de Jean-Paul Belmondo, dans Un homme et son chien (le 21 janvier). Huit ans après le pitoyable Amazone, cela fait du bien de revoir Bébel à l'écran. Dans ce qui pourrait bien être son tout dernier film. On ne compte plus les stars qui ont accepté de faire de la figuration juste pour le côtoyer durant le tournage...

Le champion de 2008 , Danny Boon, se fait doublement plaisir, cette année. Tout d'abord en incarnant le mari de Sophie Marceau dans De l'autre côté du lit (le 7 janvier), une comédie où un homme d'affaires et son épouse échangent leurs rôles. Ensuite, en remplaçant Jamel dans la nouvelle folie de Jean-Pierre Jeunet, Micmacs à tire-larigot (28 octobre). Une comédie sur les trafiquants d'armes, avec la toujours épatante Yolande Moreau.

Enfin, Le séminaire prolonge Caméra café (11 février) et Elie Semoun se prend pour un hilarant Cyprien (25 février).



© La Dernière Heure 2008