Cinéma Chris Pratt, d’aussi loin qu’il s’en souvienne, a voulu être acteur. Il a réalisé son rêve, au-delà de ses espérances…

C’est le genre d’acteur avec qui la majorité des femmes rêveraient de partir sous les cocotiers. On ne les compte plus d’ailleurs, celles qui se verraient bien se faire oindre d’ambre solaire par ses mains puissantes ou siroter une grenadine en plongeant leur regard dans ses yeux d’un vert profond ! Surtout depuis que le lascar est redevenu célibataire… Au grand désarroi de la jungle people car avec l’actrice Anna Faris, il formait l’un des couples les plus sympas et les plus stables d’Hollywood. Mais bon, il faut croire que l’amour c’est comme les dinosaures, ça ne résiste pas au temps !

À 39 ans, Chris Pratt n’en demeure pas moins un solide gaillard de 1m88 qui ne s’est pas départi de son sens de l’humour. Entre deux attaques de T-Rex, nous avons pu saisir l’animal…

Qui dit Jurassic Park dit dinosaures et qui dit grosses bêtes préhistoriques sous-entend effets spéciaux à gogo. Entre nous, ce n’est pas trop frustrant de feindre la peur quand on tourne dans le vide ? En l’occurrence devant des fonds verts ?

"Au début, c’est toujours assez déstabilisant de jouer devant un fond vert. On vous dit : " Tu vois la balle de tennis jaune plantée sur un piquet ? Tu la vois bien hein ? Eh bien, c’est ton repère mec ! Tu ne la quittes pas des yeux ! Nous ajouterons après sur ordinateur le personnage de synthèse que tu es censé combattre !" A vous ensuite, avec beaucoup d’imagination, de faire croire au public que vous êtes en face d’un vrai T-Rex ou que sais-je d’autres encore. Le plus important pour l’acteur se passe au niveau du regard. Il ne faut pas que le public vous sente déboussolé ! Fond vert ou pas, la technique ne doit aucunement se substituer à la qualité du scénario. Un film merdique en 3D, vous offrira tout simplement un spectacle tout aussi merdique mais… en trois dimensions ! (rires) Que l’on ne se méprenne pas, la technique n’est pas là pour palier à la pauvreté d’une histoire mais pour la servir !"

Jurassic Park est aussi un subtil mélange de créatures conçues par ordinateur et de machines animatroniques, sorte de robots actionnés par des télécommandes…

(...)