Cinéma Christian Clavier retrouve Astérix après 17 ans d’absence, juste pour lui prêter sa voix dans Le Secret de la potion magique.

Par Toutatis, le ciel nous serait-il tombé sur la tête ? Ou sur les oreilles, tant il est difficile de les croire ? Pour son grand retour au cinéma dans Le Secret de la potion magique, non seulement Astérix ne s’exprime plus, pour la première fois en dessin animé, avec la voix de Roger Carel, mais voilà qu’en plus il emprunte les intonations de celui qui l’a abandonné voici dix-sept ans déjà, après sa Mission : Cléopâtre, Christian Clavier.

Une cervoise (au moins) s’impose avant de vérifier auprès de l’intéressé si tout ça ne serait pas dû aux effets hallucinogènes d’un sanglier ardennais qui tentait d’émigrer en Armorique et n’aurait jamais dû finir à la broche. "Je ne pouvais pas refuser, explique l’ex-Bronzé, aujourd’hui âgé de 66 ans. J’aime énormément Alexandre Astier. J’ai adoré Kaamelott , dans lequel j’ai tourné, et, à partir du moment où il me propose quelque chose, j’y vais. Pas besoin de voir le scénario. J’adore son esprit et ses répliques. En plus, il a retrouvé l’esprit des premiers albums d’ Astérix . Il y a un vrai cousinage entre lui et René Goscinny au niveau des dialogues, tout en y ajoutant de la poésie. Il ajoute des anachronismes, aborde l’actualité sans donner l’impression d’y toucher, il n’est pas à la mode. Son Astérix est vraiment formidable et je ne pouvais pas passer à côté de cette occasion."

Il traite les Gaulois de "crétins moustachus"…

"C’est son esprit, c’est sympa. Pour moi, il n’y a pas de formule magique dans les films. Juste de la sincérité, de la générosité dans le jeu, avoir travaillé suffisamment pour avoir un minimum du talent. C’est un travail d’artisan."

Qu’avez-vous ressenti en retrouvant Astérix au bout de dix-sept ans ?