Cinéma Pour la première fois, il va se contenter de le doubler dans le film d’animation Astérix - Le secret de la potion magique.

Par Toutatis, le ciel est tombé sur la tête. Non pas des Gaulois, mais d’un de leurs lointains descendants, Alexandre Astier. Qui a décidé de révéler Le secret de la potion magique dans un nouveau film d’animation, annoncé en salle le 5 décembre de cette année. Et Panoramix a tout intérêt à concocter de nouvelles préparations miraculeuses, car la nostalgie va en prendre un sérieux coup.

Avec un peu de tristesse, tout d’abord. Pour la toute première fois depuis 1967, le petit râleur moustachu ne s’exprimera pas avec la voix de Roger Carel dans les dessins animés. À près de 91 ans (il les fêtera le 14 août), celui qui avait aussi doublé Mickey, le Schtroumpf coquet, Kermit la grenouille ou Winnie l’ourson a décidé de laisser sa voix au repos.

© D.R.
Tout profit pour un autre revenant, Christian Clavier. Seize ans après avoir abandonné le rôle dans le génial Mission : Cléopâtre, il retrouve Astérix dans une aventure totalement originale. Suite à une chute alors qu’il cueillait du gui, Panoramix envisage l’avenir sous un autre angle. Et se rend compte de la menace qui pèserait sur le village s’il se trouvait dans l’incapacité de préparer de la potion magique. Sa décision est donc prise : il lui faut un successeur. Mais un druide honnête, vertueux, capable de résister à la conversion monétaire de cet immense pouvoir, cela ne se trouve pas sous le manche d’une serpe. Avec ses fidèles compagnons, Astérix et Obélix, il va donc s’offrir un tour de Gaule non pour décrocher un maillot jaune mais pour dénicher la perle rare.

Quatre ans après le brillant Domaine des dieux, Alexandre Astier reprend les commandes de la résistance à ce bon vieux Jules César. Avec un casting dingue : Alex Lutz (Teleferix), Elie Semoun (Cubitus), François Morel (Ordralfabetix), Gérard Hernandez (Atsmoferix), Florence Foresti (Bonemine). Guillaume Briat (Obélix) et lui-même (Oursenplus). Mais il le sait : s’il ne relève pas brillamment le défi, qu’est-ce qu’il va prendre comme baffes de la part d’Obélix…