Cinéma Les memorabilias de Star Wars n’ont plus autant la cote que l’an dernier.

la cote de popularité de Star Wars épouserait-elle la même courbe descendante que celle du président Macron depuis l’arrivée des gilets jaunes ? La question mérite d’être posée au regard des estimations d’objets de la saga mis aux enchères à Los Angeles du 11 au 13 décembre par The Profiles in History.

Le clou de la vente est sans conteste l’un des cinq sabres laser utilisés par Luke Skywalker dans le premier épisode de la trilogie originale, Un Nouvel Espoir. Sa valeur est estimée entre 150 000 et 200 000 $. Une somme coquette, certes, mais pas en regard du prix déboursé en 2017 par un fan pour obtenir une autre de ces cinq armes mythiques : 450 000 $. Plus du double, alors que le sabre de cette année est accompagné d’une lettre de l’accessoiriste oscarisé Roger Christian, expliquant comment il l’avait fabriqué, en "utilisant tout ce qui me tombait sous la main à l’époque".

Assez étrangement, un casque de pilote d’un chasseur impérial TIE pourrait partir pour 300 000 $. Alors que celui d’un stormtrooper dédicacé par Harrison Ford, Carrie Fisher, Mark Hamill et Daisy Ridley n’est évalué qu’entre 80 000 et 120 000 $. On est très loin des 2,76 millions déboursés l’an dernier pour un R2D2. La Guerre des étoiles n’atteint donc plus des prix intergalactiques.