Cinéma

Robert Hirsch, un des derniers monstres sacrés du théâtre français, est décédé jeudi à 92 ans à Paris, a annoncé à l'AFP le producteur de ses pièces Francis Nani, directeur du théâtre du Palais-Royal.

Le comédien, qui disait ne jamais vouloir prendre sa retraite et avoir le théâtre pour "religion", était encore à l'affiche ces dernières années de pièces à succès comme "Le Père" de Florian Zeller, après 65 ans de carrière dont un quart à la Comédie-Française.

Robert Hirsch était hospitalisé depuis 48 heures après une chute à son domicile et son coeur "fragile, a probablement lâché", a indiqué à l'AFP Jeoffrey Bourdenet, comédien et metteur en scène, qui était à ses côtés.

Le comédien devait à sa formation de danseur une exceptionnelle présence sur scène et une agilité qui ne l'aura quitté que dans les toutes dernières années.

Il souhaitait continuer de travailler et "était à la recherche d'un rôle", a témoigné M. Bourdenet.

Robert Hirsch a été distingué par de nombreux prix, dont un Molière d'honneur en 1992 et un Molière du meilleur comédien d'un spectacle de théâtre privé pour "Le Père" en 2014