Cinéma Après les jeux vidéo, Les mondes de Ralph 2 s’attaque à la grande toile mondiale.

Les concepteurs des jeux vidéo des années 80 à nos jours vont pouvoir souffler un peu. Au contraire des sites les plus populaires abrités sur la grande toile mondiale. Avec ses mains gigantesques capables de casser inlassablement des briques, Ralph va en effet s’aventurer sur les réseaux sociaux et dans les grands sites via les câbles Internet.

Non pas qu’il se sente à nouveau à l’étroit dans son petit immeuble Arcade ou qu’il se lasse de nouveau de jouer les méchants de service, non. Cette fois, c’est un sauvetage qui l’entraîne sur les voies numériques de l’information. Sugar Rush, le monde de son (insolente et très drôle) amie Vanellope, est menacé de disparition. Ringardisé par l’afflux permanent de nouveautés.

Seule solution : faire prendre conscience aux netizens (les citoyens de l’Internet) du drame qui est en train de se jouer. Et pour cela, avec l’aide de Fix-It Félix et du sergent Calhoun, il va falloir réussir à déterminer dans quelle mémoire cachée se terre Yesss, un puissant algorithme à la tête du Buzz Tube, un site qui fait et défait les modes sur le Net.

La grande question concerne la solidité du grand réseau planétaire : résistera-t-il aux manières délicates de Ralph ? Pas sûr. Car le brise-tout et ses amis vont faire d’étonnantes rencontres qui pourraient bien les amener à modifier leur comportement.

Même si on ignore encore exactement quel rôle elles joueront, les réalisateurs Rich Moore et Phil Johnston ont d’ores et déjà annoncé la présence d’une multitude de princesses Disney.

À savoir Ariel (La Petite Sirène), Belle (sans la Bête), Jasmine (Aladdin), Pocahontas, Mulan, Tiana (non accompagnée de sa grenouille), Raiponce, la Rebelle Mérida, Anna et Elsa (La Reine des neiges), Vaiana, Blanche-Neige, Cendrillon et Aurore (en pleine forme depuis qu’elle a quitté le bois dormant).

Un parterre exceptionnel de têtes couronnées qui ne fait pas rêver que les petites filles, puisque toutes ces héroïnes seront accompagnées de l’inattendu mais inévitable représentant de Star Wars, à savoir C-3PO. Tout cela sera à découvrir en salle le 21 novembre 2018.

Une princesse désenchantée

"Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants." La plupart des grands contes de fées se terminent par cette phrase classique. Tout à sa joie d’avoir quitté le monde de l’animation pour celui des humains voici dix ans, Gisèle ignorait ce qui se passait une fois la sentence finale prononcée dans Il était une fois (Enchanted en v.o.). Mais lorsqu’elle le découvre, elle se retrouve… désenchantée.

C’est ce qu’a confié à Slashfilm le réalisateur de cette suite, Disenchanted, Adam Shankman. "Dans deux semaines environ, nous allons rendre un script dont je suis super content. Ensuite on doit composer la musique. L’essence même de l’histoire a changé un peu, mais la base est restée identique. Dix ans plus tard, Gisèle se demande ce que cela signifie vraiment vivre heureuse à tout jamais ?"

Le cinéaste a aussi confirmé le retour du casting original (Amy Addams, Patrick Demsey, James Mardsen, mais pas Susan Sarandon ni Julie Andrews). Avant d’ajouter : "Il y aura beaucoup plus de chansons, du moins c’est ce qui est prévu pour l’instant. Quant au mélange d’images animées et réelles, il devrait respecter le même équilibre que dans le premier film."

La date de sortie n’est pas encore fixée.

L’indestructible homme au foyer

Première photo et première ébauche de script pour Les Indestructibles 2 (en salle le 13 juin 2018). Cette fois, Bob devient homme au foyer et Helen passe à l’action. Et lorsqu’un supervilain apparaît, pas facile pour la famille de se remettre à travailler en équipe. Surtout avec un bébé aux pouvoirs méconnus.