Cinéma Casse-Noisette et les quatre royaumes attendu en salle le 31 octobre 2018.

Chez Disney, on connaît ses classiques. Comme le fameux "Jamais deux sans trois". Pour la première fois dans l’histoire d’Hollywood, le studio aux grandes oreilles dépasse trois années de suite la barre des 5 milliards de recettes. Et comme il vient de dépenser 52,4 milliards pour acheter le concurrent, Fox, pas question d’effectuer une courbe rentrante en 2018.

Pour continuer sa progression, Disney compte bien évidemment sur Han Solo en décrochage de Star Wars ou les super-héros Marvel, mais pas seulement. Il mise aussi sur… les grands classiques. Et particulièrement le ballet de Tchaïkovski, Casse-Noisette.

En mode Alice au pays des merveilles et Narnia, la jeune Clara (Mackenzie Foy, alias Renesmée dans Twilight) qui a reçu une poupée Casse-Noisette de son grand-père la veille de Noël, arpente un long couloir désert et se retrouve dans un univers inconnu. Divisé en quatre royaumes : le Monde des Flocons de neige, Le Monde des Fleurs, le Monde des Bonbons (où elle croise la fée Dragée, incarnée par Keira Knightley) et une quatrième contrée dirigée par la tyrannique Mère Ginger (campée par Helen Mirren).

Perdue dans ces contrées très différentes, la jeune fille est en outre confrontée à une guerre entre souris et soldats de pain d’épice. Mais comme l’explique son interprète, "elle est très intelligente et très indépendante. Elle aime réfléchir et trouver la manière la plus rapide de régler un problème".

Attendu sur les écrans le 31 octobre prochain, ce film de Lasse Hallström est actuellement de nouveau en tournage, pendant un mois, sous la direction du réalisateur du premier Jumanji, Joe Johnston. Histoire de ne pas se louper au box-office 2018.