Cinéma Avec Cécile de France, il rejoint Vanessa Paradis, Depardieu et Juliette Binoche à La Quinzaine des réalisateurs.

Dans le clan belge, la déception était de mise après l’annonce des films retenus en compétition officielle. À part des coproductions minoritaires, pas grand-chose à se mettre sous les mirettes noire-jaune-rouge.

Et si nos cinéastes n’ont guère plus eu la cote du côté de la sélection parallèle, à savoir la prestigieuse Quinzaine des réalisateurs, force est de constater que nos couleurs y seront malgré tout bien mises en valeur. Grâce à une comédie française de Carine Tardieu, Otez-moi d’un doute. Cécile de France et François Damiens y tiennent en effet le haut de l’affiche. Lui campe un démineur… breton qui découvre que l’homme qui l’a élevé n’est pas son père. La curiosité le pousse à retrouver son géniteur, un homme adorable pour qui il se prend d’affection. Une nouvelle vie s’ouvre à lui, dans laquelle se trouve la très belle Anna. Mais le destin joue parfois des tours pendables.

Si ce film retiendra toute notre attention, les festivaliers n’auront pas assez de leurs deux yeux pour le défilé des stars à la Quinzaine des réalisateurs. Juliette Binoche et Gérard Depardieu y présenteront Un beau soleil intérieur, Willem Dafoe fera de même pour The Florida Project, tandis que Vanessa Paradis troquera son costume de reporter de guerre au profit d’une robe de gala pour la présentation de Frost. Vivement Cannes…