Cinéma Tueurs, le premier film de l’ancien braqueur, est sélectionné au prestigieux festival de Venise.

" Quand j’ai appris la nouvelle, j’avais du mal à la garder rien que pour moi. C’est un véritable honneur, une invitation qui ne se refuse pas ", déclare François Troukens dont le premier long-métrage intitulé Tueurs (sortie le 6 décembre prochain au cinéma) sera présenté en avant-première mondiale à la prestigieuse 74 e édition de la Mostra de Venise qui se déroulera du 30 août au 9 septembre 2017. "C’est carrément un rêve de gosse ! C’est la magie du cinéma et plus ça se déroule à Venise, une des villes les plus glamours. "

Le film inspiré des tueries du Brabant, dans lequel on retrouve Olivier Gourmet (qui a perdu 20 kilos pour jouer dans le film !) et Bouli Lanners, sera cependant projeté hors compétition et n’est donc pas un candidat potentiel à la victoire du fameux Lion d’Or. "On peut voir ça comme un avantage car on a une pression en moins. On n’est pas déçu si on ne repart pas avec un prix", explique l’ex-braqueur que l’on apercevra dans son propre film, au même titre que son fils, Antoine Troukens.

Lors de ce festival, le présentateur d’Un crime parfait ? sur RTL-TVI aura peut-être l’occasion de serrer la main de plusieurs stars internationales telles que Georges Clooney, venu présenter Suburbicon, film qu’il a réalisé, ou encore Jennifer Lawrence, actrice de Mother !, dernier film de Darren Aronofsky (Black Swan). Sans oublier, évidemment, Patrick Bruel qui sera, quant à lui, présent pour son rôle dans Una famiglia de Sebastiano Riso.

Un autre film belge sera également présenté hors compétition. Il s’agit de Fidèle, le troisième long-métrage noir et moderne de Roskam dans lequel on retrouvera Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos (La vie d’Adèle).

"Être diffusé à la Mostra aura certainement un impact médiatique considérable. C’est une réelle valeur ajoutée mais je ne prends pas la grosse tête pour autant", précise le réalisateur qui finira d’écrire son autobiographie à Venise et qui a déjà signé son deuxième long-métrage. "Un thriller qui n’a rien à voir avec Tueurs", nous murmure-t-il avant d’ajouter qu’il adorerait tourner un film de guerre ou un western dans les années à venir. "Pour moi, être réalisateur, c’est le plus beau métier du monde!"