Immortelle Romy Schneider

Publié le - Mis à jour le

Cinéma

On célébrera mardi le 30e anniversaire de la mort de l’actrice franco-allemande

PARIS Le mythe autour de l’actrice franco-allemande Romy Schneider (1938-1982), dont on célébrera, mardi, le 30 e anniversaire de la mort, reste intact en Autriche, en Allemagne et en France, les trois pays qui ont marqué l’ensemble de sa vie et de son œuvre. Si l’on devait poser la question de la nationalité de l’actrice dans ces trois pays, les réponses seraient différentes.

En Allemagne, elle a entamé sa carrière d’artiste dans les années 1950, en France, elle a connu son épanouissement, mais elle trouve ses racines en Autriche.

Née à Vienne le 23 septembre 1938, un peu plus de six mois seulement après l’Anschluss – l’annexion par l’Allemagne nazie de l’Autriche, le 12 mars 1938 – Romy Schneider n’a jamais eu la nationalité autrichienne. “Ses racines étaient en Autriche”, affirme pourtant l’Allemande Daniela Sannwald, commissaire de l’exposition Romy Schneider , qui a lieu à Bonn jusqu’au 24 juin. “Elle avait un attachement familial avec sa grand-mère Rosa Albach-Retty et son père autrichien Wolf Albach-Retty” .

Avec son interprétation de la femme de l’empereur d’Autriche François-Joseph, l’impératrice Elisabeth, dans la mythique trilogie Sissi en 1955 et 1956, elle fait une entrée fracassante dans le cinéma international alors qu’elle n’a pas encore 20 ans.

Pour échapper à ce rôle de Sissi, et pour s’éloigner de l’omniprésence de son entourage (sa mère et son beau-père qui géraient sa carrière), elle décide de quitter l’Allemagne afin de rejoindre la France à la fin des années 1950, un choix qu’on va lui reprocher Outre-Rhin. “Paris était un lieu symbolique pour sa liberté. Elle avait rencontré Alain Delon en 1958. La France est le pays où elle a vécu sa vie d’adulte, là où elle aimait vivre, elle était reconnue comme actrice, elle avait une image totalement différente que celle en Allemagne” , reconnaît Daniela Sannwald. Ce tiraillement entre ces trois pays se retrouve dans les différentes célébrations qui se déroulent actuellement pour le 30e anniversaire de sa mort tragique à seulement 43 ans.

De nombreux documentaires consacrés à sa vie d’artiste, ainsi que ses plus grands films sont rediffusés par les télévisions allemandes, françaises et autrichiennes à cette occasion, avec notamment la rediffusion le 1er juin en Allemagne de La Passante du Sans-Souci, son dernier film sorti en salle, un mois et demi avant qu’on ne la retrouve sans vie dans son appartement parisien le 29 mai 1982.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner