Cinéma À 71 ans, Steven Spielberg pousse sur l’accélérateur et multiplie les projets.

2018 ne fait que commencer mais sera à coup sûr à marquer d’une pierre blanche pour Steven Spielberg. Pentagon Papers, sorti en salle le 24 janvier, se trouve en lice pour l’Oscar du meilleur film. Et après la cérémonie, Ready Player One devrait renouveler complètement notre expérience de la réalité virtuelle dès le 28 mars.

Mais d’évidence, ces deux gros films sur la même année ne lui suffisent pas. À 71 ans, l’urgence d’enchaîner les tournages semble plus forte que jamais. Alors qu’il planche sur The Kidnapping of Edgardo Mortara, il vient d’annoncer son intention de tourner sa toute première comédie musicale. Et pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit du remake de West Side Story, le chef-d’œuvre de Jerome Robbins et Robert Wise récompensé de dix Oscars en 1962. L’info a filtré via un tweet de casting. Qui précise que sont recherchés un jeune acteur caucasien pour le rôle de Tony et trois latinos pour ceux de Maria (immortalisée par Natalie Wood), Anita et Bernardo (autrefois incarné par George Chakiris), tous âgés entre 15 et 25 ans. Emma Stone, Kristen Bell et Jennifer Lawrence, qui étaient toutes candidates pour jouer Maria, peuvent donc remiser leurs espoirs au placard.

L’affiche illustrant le message révèle aussi que Tony Kushner, déjà responsable des scénarios de Lincoln et de Munich, se charge de l’adaptation.

Mais comme le casting n’en est qu’à ses balbutiements, beaucoup à Hollywood estiment que le cinéaste va d’abord s’attaquer à un autre projet, Indiana Jones 5. Logique, dans la mesure où Harrison Ford, 75 ans tout de même, ne va plus pouvoir très longtemps continuer à fouetter tous ceux qui l’empêchent de trouver des trésors archéologiques tout autour de la planète. Jusqu’à maintenant, Steven Spielberg s’est bien gardé d’en dire plus, mais le scénariste David Koepp a déjà dévoilé l’absence d’Henry Mutt Walton Jones III, incarné dans le quatrième opus par Shia LaBeouf.

Un long-métrage dont Sean Connery était absent, à la grande déception des fans. Et même du réalisateur. Selon The Hollywood Reporter, qui a retrouvé les notes de 2008, Spielberg lui avait proposé de jouer à nouveau le papa de "Junior". Avant d’essuyer un refus. "J’ai discuté avec le créateur d’Indiana, mais cela n’a pas abouti, y déclare Sean Connery. Le rôle du père d’Indy était vraiment négligeable, pas très important dans cette nouvelle histoire. Ça ne valait vraiment pas le coup de s’impliquer."

Qui sait si le cinquième script ne pourrait pas réparer cette erreur. Tout espoir de le voir revenir dans le nouvel opus n’est donc pas totalement évanoui.