Cinéma Jamie Lee Curtis, star de films d’épouvante, parle de sa famille.

Oubliez le sex-symbol des années 80. À l’approche de la soixantaine, Jamie Lee Curtis se considère comme étant aujourd’hui, comme elle le déclare elle-même, "une célébrité qui a tourné pendant six ans des pubs pour une marque de yaourt facilitant le transit intestinal" afin de "pouvoir payer mes factures" ! Les actrices à Hollywood qui parlent sans tabou sont rares. Dans l’entretien qu’elle nous a accordé, la fille de Janet Leigh et Tony Curtis se raconte sans détour et non sans humour. Au risque d’écorner son image glamour…

De tous les personnages délirants que vous avez interprétés, lequel préférez-vous ?

"Wella dans Un Poisson nommé Wanda . Pour ce rôle de bombe sexuelle, on m’avait emmenée chez Harrods. Crédit illimité. Hervé Léger ? Et hop dans le caddie. Thierry Mugler ? Prenez ! Merci. Armani, Prada, Valentino ? À la caisse. Chaque article porté par Wella était créé par un designer. Même les lunettes étaient signées Versace. Et je ne vous parle des petites culottes !"

Il paraît que, depuis ce film, vous êtes restée accro aux poissons rouges ?

...