Cinéma 20 ans après Titanic, elle a exigé de ne pas être doublée pour toutes les scènes sous-marines.

C’est fou comme le temps peut adoucir les souvenirs. Au sortir du tournage de Titanic, Kate Winslet s’était lâchée et avait déclaré qu’il "faudrait la payer très cher pour tourner encore avec James Cameron". Notamment parce qu’elle avait vécu l’enfer lors du tournage des scènes aquatiques, le cinéaste interdisant parfois aux comédiens de sortir de l’eau de toute la journée, avec tous les désagréments que cela suppose.

Vingt ans plus tard, elle est pourtant de retour sur le plateau du cinéaste qui l’a révélée, pour les suites d’Avatar. Et n’a formulé pour cela qu’une seule exigence, plutôt étonnante, comme le confirme James Cameron lui-même dans une interview à Vanity Fair. "Elle incarne Ronal, un personnage du peuple de la mer, du peuple du récif. Elle n’a réclamé qu’une seule chose : faire elle-même tout le travail dans l’eau. Je lui ai dit : ‘D’accord, c’est super, mais nous allons devoir t’apprendre à plonger en apnée’. Les autres acteurs parviennent à retenir leur respiration entre trois et quatre minutes. Nous tournons déjà des scènes sous-marines. La semaine dernière, nous avons filmé une scène avec six adolescents. En fait, cinq ados et un enfant de 7 ans. Ils devaient retenir leur respiration plusieurs minutes, jouer la comédie et même avoir des dialogues sous l’eau car ils parlent une sorte de langage des signes."

Et le cinéaste de conclure : "Elle s’est montrée éblouissante durant les répétitions, elle a vu le monde que nous avons créé, la manière dont nous travaillons et elle est très excitée." Mais il faudra attendre 2020 pour voir ce que cela donne à l’écran.