Cinéma Nouvelle aventure pour l’ogre vert, avec Fiona, L’Âne et le Chat potté.

Mauvaise nouvelle pour les héros de contes de fées, qui pensaient enfin pouvoir "vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants", comme on l’écrivait autrefois. Après huit ans d’accalmie, leur tranquillité va de nouveau être perturbée par un ogre vert incapable de rester longtemps dans son marais boueux.

Pourtant, le titre de sa quatrième aventure était clair : Il était une fin. Ils en étaient donc débarrassés une fois pour toutes.

Mais depuis, bien de la boue s’est entassée dans le marais crasseux de Shrek et le studio DreamWorks a été racheté, pour 3,8 milliards $, par Comcast. Qui a décidé de rentabiliser l’investissement en misant sur le héros le plus populaire du catalogue.

Pire : il sera accompagné de Fiona, de L’Âne, mais aussi du Chat potté, qui avait pourtant chaussé tout seul ses bottes de sept lieues en 2011. Et ce n’est pas tout : c’est le producteur de Moi, moche et méchant, Christopher Meledandri, qui est chargé de leur concocter de mauvais tours. C’est dire si l’eau de rose ne sera pas en odeur de sainteté.

"Le challenge consiste à trouver une idée qui ne donne pas l’impression d’assister à une simple suite dans une série de films, a-t-il expliqué à Variety. Il faut que ce soit un nouveau départ." En clair, Shrek est de retour pour en faire baver plus d’une fois aux Trois petits cochons, à Pinocchio et peut-être même aux nouvelles princesses immortalisées par la concurrence aux grandes oreilles. À la fin, ils vécurent donc malheureux…