Cinéma À 88 ans, il sera encore devant sa propre caméra pour The Mule.

Voici six ans, à l’âge vénérable de 82 ans, Clint Eastwood laissait clairement sous-entendre la fin de sa filmographie en tant qu’acteur, pour se concentrer sur la réalisation. Mais sans doute a-t-il trop incarné de cow-boys solitaires pour ne pas en avoir gardé quelque chose, et plus particulièrement le goût de l’éternel retour. Alors, pour The Mule, sa prochaine réalisation, il a décidé de s’engager lui-même pour tenir le rôle principal. Une première depuis Gran Torino, sorti en 2008.

Il faut dire que l’histoire concoctée par le scénariste de… Gran Torino, Nick Schenk, décrit les malheurs d’un vétéran de l’armée américaine aujourd’hui âgé de 90 ans. Endetté jusqu’au cou, sans perspective d’emploi, il accepte un job particulièrement facile et lucratif : celui de chauffeur. Tout ce qu’il lui est demandé, c’est de traverser la frontière, pour le compte d’un cartel de la drogue mexicain. Mais alors que ses factures passent au rayon des mauvais souvenirs, le poids de son passé, lui, revient à la surface. Et il va falloir faire vite, car un agent de la DEA se met à le traquer.

Pour ce projet, Clint Eastwood s’est adjoint les services d’un casting cinq étoiles. Bradley Cooper, Laurence Fishburne, Michael Pena, Dianne Wiest et sa fille, Alison Eastwood, seront en effet aussi à l’affiche. Autant dire que cette Mule aura fière allure.