Cinéma

"Je voulais vraiment animer des personnages, confie le jeune animateur, véritable passionné de cinéma. Mais je ne pensais pas que cela allait arriver si vite. Je pensais y arriver en 10 ans. Le secret est le travail. C’était aussi une question de chance et de timing. J’ai prouvé que malgré la langue, qui pouvait être une barrière, j’étais vraiment motivé à faire ce métier, que je n’étais juste pas là pour un stage."

Et pour cause, après 3 ans passés en infographie à la Haute École Albert Jacquard de Sambreville, Amaury Coljon - qui n’avait pourtant jamais ouvert Photoshop de sa vie - s’est dirigé vers les Gobelins à Paris-Annecy et a réussi à obtenir le précieux sésame qui lui offrit des stages de plusieurs mois dans des studios aussi prestigieux que Moving Picture Company. Et après même pas deux ans, il est passé chez ILM (Industrial Light and Magic) créé il y a plus de 40 ans par George Lucas afin d’animer Terminator, Jurassic Park et bien évidemment Star Wars. "On est en train de terminer le Star Wars 8 qui sortira à Noël, glisse l’animateur en personnages et créatures qui avait notamment animé Maz Kanata (interprété par Lupita Nyong’o) dans Star Wars 7 : le retour de la Force. Je pense que ça va être bien, j’aime la qualité de l’image qui mélange la nostalgie des vieux Star Wars avec des marionnettes faites à la main et d’autres par ordinateur. Les fans vont aimer, c’est dans la continuité du précédent." Amaury, même s’il ne peut pas divulguer plus que le fait qu’il travaille sur de nouvelles techniques, adore les personnages de cette nouvelle saga de J. J. Abrams. "J’ai beaucoup aimé Maz Kanata. Cette petite grand-mère orange avait beaucoup de charme, je me suis bien amusé là-dessus. Elle est très attachante. Tout se joue dans les yeux. Un seul mouvement du regard peut faire transparaître quelque chose. Un mouvement d’épaule aussi."

[...]

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.