Cinéma La technologie sud-coréenne prendra place dans 3 salles du groupe Kinepolis.

Après la technologie 3D, le son Atmos, ou encore l’écran géant IMAX et la technologie Laser Ultra, regarder un film au cinéma de manière classique - en 2D - semble bel et bien devenu has been.

Et d’ici la fin de l’année, trois cinémas belges seront équipés de la technologie sud-coréenne 4DX. Que ce soit aux Kinepolis d’Anvers et Bruxelles ou au cinéma Pathé de Charleroi, les cinéphiles du plat pays auront bientôt l’impression d’une immersion totale dans leur film. Laquelle fera appel à tous les sens.

Attraction ou cinéma ?

La 4DX permet en effet une synchronisation des sièges du cinéma qui bougent avec l’action montrée à l’écran. Cette technologe utilise notamment des jeux de lumière, diffuse des odeurs, souffle du vent, crée un brouillard, lance des bulles ou mouille (légèrement!) les spectateurs. Un concept similaire aux parcs d’attractions tels que le Futuroscope. À la différence près qu’à Charleroi, Bruxelles et Anvers, la technologie se mettra au service des films à l’affiche.

Si les premiers longs-métrages à bénéficier de la 4DX en Belgique ne sont pas encore connus, Kinepolis promet de l’action, de l’horreur ou encore de l’animation. En 2016, le groupe rappelle aussi qu’un total de 105 productions - concerts et documentaires compris - sont sorties en 4DX, dont 59 blockbusters.

Une expérience qui a toutefois un prix : 6 euros supplémentaires pour un film en 2D, et 8 euros pour un film en 3D. "La 4DX s’inscrit ainsi dans la diversification de notre offre, qui nous permet de répondre aux attentes de différents groupes cibles, souligne Eddy Duquenne, PDG de Kinepolis Group qui ouvrira ces salles à partir de décembre. Il s’agit d’une expérience additionnelle qui séduira certains de nos visiteurs."