Cinéma Invité de l'émission La Bande Originale diffusée sur les ondes de France Inter, Gérard Depardieu a raconté à Nagui un échange pour le moins vif qu'il a eu avec Harvey Weinstein.

Les faits remontent à une vingtaine d'années, en 1996 plus exactement se rappelle Gérard Depardieu. A cette époque, l'acteur français produisait le film Unhook the stars de Nick Cassavetes et avait l'intention de faire une série de films en sa compagnie, dont She's so lovely dans lequel John Travolta, Sean Penn et Robin Wright étaient mis en scène. "Je connais très bien le Weinstein en question (celui dont on parle dans l'actualité pour de multiples agressions sexuelles, NDLR). Je lui ai tiré les cheveux un jour. Je suis passé derrière son bureau."

En cause, le deal proposé par le magnat de l'industrie du cinéma ne lui convenait absolument pas. "Il nous volait carrément, donc nous sommes allés le voir", assure Depardieu. C'est alors que, sous les yeux de Robert de Niro, il se serait littéralement emporté. "Harvey, si tu fais quelque chose, tu vois mes deux doigts: ils te crèvent les yeux! Tu touches une chose à notre deal, à ta parole donnée, je te crève les yeux et je te tue."

Interloqué, Robert de Niro s'est demandé comment Gérard avait pu oser lui parler de la sorte. "Oui, il était redouté mais je n'en avais rien à foutre !", ne s'en cache pas l'interprète d'Obélix. Au final, Weinstein n'a pas osé le contrarier: "Il a fait attention à ses yeux."