Cinéma

Le distributeur de City of Lies, film dans lequel Johnny Depp joue, a repoussé la sortie du film, un mois à peine avant sa diffusion dans les salles américaines. Le comédien est accusé d'avoir frappé un régisseur.

Johnny Depp n'en finit plus de faire la Une de l'actualité! Le 7 septembre prochain, aux États-Unis, il devait être à l'affiche du long-métrage City of Lies de Brad Furman. Mais lundi, un porte-parole du distributeur, Global Road Entertainment, a annoncé le report de sa sortie en salle alors que l'acteur a retiré il y a moins d'un mois une plainte contre ses managers.


Désormais, Johnny Depp fait face à une accusation de Gregg Brooks, membre de l'équipe du film. Le mois dernier, ce régisseur a porté plainte contre l'artiste pour violences. Les faits remonteraient au mois d'avril derbier. 

Selon Gregg Brooks, après un refus de suivre des instructions techniques, Johnny Depp se serait emporté et l'aurait frappé à deux reprises dans la cage thoracique. Il aurait ensuite proposé 100.000 dollars au régisseur pour qu'il le frappe en retour. Ce sont ensuite les gardes du corps de la star qui ont dû intervenir pour mettre fin à cette altercation. 

La victime aurait ensuite été mise à l'écart de la production trois jours après l'incident, suite à son refus d'abandonner toute charge contre Depp. Avec cette plainte, la production du film a annoncé  lundi que la date de sortie en salles serait reportée ultiérieurement. La date précise reste à ce jour inconnue.