Le troisième sacre de Cécile de France ?

Patrick Laurent Publié le - Mis à jour le

Cinéma La 32e cérémonie des Césars (samedi à 20 h 30, en direct sur Be TV) devrait enfin couronner un acteur comique

PARIS Une fois n'est pas coutume, la bonne humeur devrait être de mise ce samedi soir lors de la cérémonie de remise des Césars. Valérie Lemercier, intronisée maîtresse de cérémonie pour la deuxième fois, n'est pas du genre à laisser ses blagues au vestiaire, même devant le parterre le plus polaire de France. Cécile de France, nominée deux fois pour le titre de meilleure actrice grâce à ses performances dans Fauteuils d'orchestre et Quand j'étais chanteur , est tout aussi capable de dynamiter la soirée si elle venait (très logiquement) à s'imposer. Enfin, alors que l'humour est souvent snobé par les professionnels du 7e art hexagonal, quatre des cinq acteurs en lice pour le titre suprême le sont pour des comédies : Michel Blanc pour Je vous trouve très beau , Alain Chabat pour Prête-moi ta main , Gérard Depardieu pour Quand j'étais chanteur et Jean Dujardin pour OSS 117 - Le Caire nid d'espions . Seul François Cluzet (Ne le dis à personne ) pourrait les empêcher de mettre enfin le rire à l'honneur.

Les raisons d'espérer sont donc un peu plus nombreuses qu'à l'accoutumée. Surtout du point de vue belge. Avec sa double nomination dans la catégorie meilleure actrice, Cécile de France est entrée dans l'histoire de la cérémonie. Position qui pourrait encore se renforcer si elle décroche son troisième sacre, soit le maximum possible en fonction de toutes ses nominations. Elle part à coup sûr avec le titre de favorite sur les épaules, mais risque aussi de payer au prix fort ses deux sélections : les voix de ses admirateurs risquent de se disperser, ce qui ne sera pas le cas de ses concurrentes.

Elle ne sera pas la seule de nos représentantes à Paris ce samedi. Déborah François, impeccable dans son personnage à la fois candide et retors de La tourneuse de pages , est nominée en tant qu'espoir. Hélas, face à elle se retrouvent Marina Hands, aussi nominée pour le titre de meilleure actrice pour Lady Chatterley, et, surtout, Mélanie Laurent, extraordinaire dans Je vais bien, ne t'en fais pas . Film par ailleurs en lutte pour le César suprême, face à Lady Chatterley, Ne le dis à personne, Quand j'étais chanteur et surtout Indigènes , qu'on voit mal perdre après sa nomination à l'Oscar du meilleur film étranger.

La 32e édition des Césars possède tous les atouts pour devenir une vraie fête. Reste à espérer que les stars présentes dans la salle y contribuent pour une fois.



© La Dernière Heure 2007
Patrick Laurent