Cinéma Dans le film de Tim Burton, attendu en salle le 29 mars 2019, l’éléphanteau a bien grandi. Ses pavillons aussi…

Au milieu des casinos géants et des reproductions des plus grandes attractions touristiques mondiales de Las Vegas, il en faut beaucoup pour amener les accros du jeu à lever les yeux au ciel. Mais les parieurs incapables de quitter du regard les tapis verts sont passés à côté d’un événement. De portée planétaire : le premier envol d’un éléphant qui reprend du service après 66 ans, Dumbo.

À l’occasion du CinemaCon, Disney a dévoilé le look 2.0 de l’éléphanteau désormais confié aux bons soins du cornac Tim Burton. Un pachyderme qui s’est manifestement fait tirer les oreilles. Déjà doté de feuilles de chou imposantes dans le dessin animé Disney de 1941, il bat désormais pavillons gigantesques ! Sur lesquels il éprouvera les pires difficultés à ne pas marcher.

Moins rondouillard, Dumbo a bien grandi. Et son regard pétillant est devenu plus tendre. Mais il ne s’agit pas de sa seule évolution. Contrairement à ce qui avait été annoncé, ses nouvelles aventures live, basées sur des effets spéciaux réalistes, tiennent bien moins du remake que de la suite. "L’histoire originale s’achève avec l’envol de Dumbo, a expliqué Danny DeVito, qui campe un gentil directeur de cirque. Ce film-ci débute à ce moment-là et va beaucoup plus loin."

Holt Farrier (Colin Farrell) et la voltigeuse Colette Marchant (Eva Green) vont redonner un sens à leur vie grâce à Dumbo, mais en retour, ils devront le protéger de la rapacité d’un riche promoteur de spectacle, V. A. Vandemere (Michael Keaton).

Ce retour de Dumbo constituera avec certitude un événement le 29 mars 2019.

Beyoncé, la reine lionne

Après le triomphe du remake du Livre de la jungle, Jon Favreau a pu s’offrir le plus prestigieux des castings pour son Roi lion, basé sur les chansons d’Elton John de 1994. Pour doubler Nala, le grand amour de Simba, les héritiers de Mickey ont misé sur la plus grande star de la chanson : Beyoncé. Choix logique : la bien surnommée Queen B est une habituée des couronnes. À ses côtés, James Earl Jones prêtera à nouveau sa voix à Mufasa, Donald Glover (Lando dansSolo : A Star Wars Story) doublera Simba, Chiwetel Ejiofor (12 years a slave) fera de même avec Scar et Seth Rogen avec Pumbaa. Mais il faudra attendre le 19 juillet 2019 pour qu’ils nous rincent les oreilles.

Will Smith, le génie d’Aladdin

C’est un des paris les plus osés de Disney. Dans le remake d’Aladdin, Will Smith va devoir faire oublier l’homme qui avait rendu le Génie inoubliable, Robin Williams. Selon la responsable de la communication du studio, sa prestation, très différente, renverra "un peu au Prince de Bel-Air , un peu à Hitch , mais avec un tout autre état d’esprit." Guy Ritchie, qui avait modernisé Sherlock Holmes, miserait aussi beaucoup plus sur l’action. Et sur le féminisme. Selon Naomi Scott, son interprète, "Jasmine est forte et exprime ses propres pensées". On pourra le vérifier le 24 mai 2019.

Remakes en série

Il va en falloir de la mémoire pour retenir tous les nouveaux visages des grands classiques Disney. Emily Blunt deviendra la nouvelle Mary Poppins le 25 décembre 2018; Yifei Liu le visage de Mulan le 27 mars 2020, Shirley MacLaine racontera l’histoire de la Petite sirène (incarnée par Poppy Drayton), Ewan McGregor incarnera Christopher Robin face à un Winnie l’ourson ayant la voix de Jim Cummings, tandis que le réalisateur de Paddington, Paul King, n’a pas encore choisi son prochain Pinocchio. On ne sait pas non plus qui sera le futur Merlin l’enchanteur. Non, ça ne va pas être facile de s’y retrouver avec tous ces remakes…

Brie Larson, la sœur de Blanche-Neige

Le studio Disney ne se contente pas d’adapter en live ses grands classiques du dessin animé. Il conçoit aussi des spin-offs. Parfois assez surprenants. On l’ignore souvent, mais les frères Grimm avaient écrit une aventure de Blanche-Neige et de sa sœur, Rose-Rouge. Elles venaient en aide à un ours terrifiant et à un nain ingrat. De ce conte du XIXe siècle, les scénaristes de Disney n’ont rien gardé ! Si ce n’est la frangine aventurière de la croqueuse de pomme.

Son périple débutera à l’écran par l’empoisonnement de Blanche-Neige. Pour la sauver, elle doit retrouver les sept nains, seuls capables de trouver un remède pour la ramener à la vie.

Alors que le projet traînait dans les cartons du studio, il semble en avoir été ressorti par le scénariste de Divergente et du dernier Tomb Raider, Evan Daugherty. Avec succès, puisque le rôle de Rose-Rouge a été proposé à Brie Larson, l’actrice oscarisée pour Room en 2015 et future Captain Marvel. Et ça, c’est déjà un bon début.