Cinéma

De la plus osée à la plus grinçante, voici quelques citations de la Croisette


CANNES Beaucoup de films ont été projetté en première à Cannes. Dans ceux-ci, plusieurs répliques grincantes, qui ont marqué la 60ème édition. Le festival s'achèvera dimanche avec l'annonce du palmarès.

LA PLUS RISQUEE:
"Vous voulez un peu de thé ?"
L'ancien agent du FSB Andreï Lougovoï, soupçonné par la justice britannique d'avoir empoisonné Alexandre Litvinenko en mettant une substance radioactive dans son thé, proposant à boire au réalisateur du film consacré à cette affaire, Andreï Nekrassov. Ce dernier refuse poliment.

LA PLUS SEXY:
"Il n'a pas arrêté de regarder tes nichons.
- C'est à ça que servent les nichons".
Natalie Portman dans le film "My blueberry nights"

LA PLUS OSEE:
"D'une certaine façon, c'est un western classique, sauf qu'ici c'est le cheval qui monte sur l'homme"
L'acteur John Paulsen commentant devant la presse le film "Zoo" dans lequel il incarne un homme aux pratiques zoophiles.

LA MOINS ROMANTIQUE:
"Moi non plus je n'aime pas ma copine, mais je couche, c'est toujours mieux que de ne pas coucher".
Un adolescent dans "Paranoid Park".

LA PLUS SEPULCRALE:
"Si je ne reviens pas, dis à ma mère que je l'aime.
- Mais ta mère est morte !
- Alors je lui dirai moi-même
"No country for old men"

LA MOINS GLAMOUR:
"Il commence à être célèbre.
- Pas pour moi. Je continue à laver ses slips!"
Deborah Curtis (Samantha Morton), la femme du chanteur de Joy Division Ian Curtis (Sam Riley), qui répond à une amie dans "Control" d'Anton Corbijn.

LES PLUS DESESPEREES (prix ex-aequo, concurrence très serrée):
"Pourquoi est-il mort ?
- Tout le monde meurt".
Un père à son fils dans le film "Le bannissement".

"L'existence, quelle importance ça a? Je côtoie la vie du mieux que je peux".
Ian Curtis (interprété par Sam Riley), chanteur tourmenté du groupe Joy Division, dans "Control" d'Anton Corbijn.

"Ce furent les moments les plus tristes de ma vie, mais aussi les meilleurs".
Marianne à son amant Johan, tiraillé entre sa passion pour elle et son mariage, dans "Lumière silencieuse" de Carlos Reygadas.

LA PLUS GRINCANTE:
"Comme c'est un grand romantique, il a choisi l'annulaire".
Commentaire ironique en voix off de Michael Moore dans "Sicko", au sujet d'un homme qui s'était accidentellement tranché le majeur et l'annulaire. Celui-ci devait choisir lequel on allait lui recoudre car il n'était pas assuré et ne pouvait payer pour les deux (12.000 dollars pour l'annulaire, 60.000 pour le majeur).

LA PLUS DEDAIGNEUSE:
"Leurs ancêtres bouffaient encore des glands dans la forêt quand les miens construisaient des palais!"
L'avocat Jacques Vergès (né d'une mère vietnamienne), au sujet d'une foule hostile composée de Français d'Algérie qui l'appelait avec mépris "Le Chinois" lors du procès où il défendait une poseuse de bombes du FLN, dans "L'avocat de la terreur" de Barbet Schroeder.

LA PLUS PACIFIQUE:
"La guerre à trois n'aura pas lieu"
Louis Garrel aux deux jeunes femmes qui partagent son ménage à trois dans "Chansons d'amour".

LA MOINS FUTEE:
"Je ne suis pas le Zodiac, et si je l'étais, je ne le vous le dirais pas".
Un homme soupçonné d'être le tueur en série "Zodiac" interrogé par la police, dans le film du même nom.

LA MOINS MATHEMATIQUE:
"Mon père m'a appris que le chiffre après 10, c'est le valet".
Natalie Portman, joueuse de poker dans "My blueberry nights", à propos de son père, même profession.

LA PLUS PRAGMATIQUE:
"Quand on pisse dans son froc, on n'a pas chaud longtemps".
Un policier plein de bon sens à ses lieutenants préparant une intervention contre des mafieux russes dans "La nuit nous appartient" de James Gray.

LA PLUS PARADOXALE:
"Je n'aimerais pas être à ta place, mais curieusement je t'envie".
Un pasteur mennonite (une communauté religieuse rigoriste) à son fils, tiraillé entre son mariage et sa liaison adultérine, dans "Lumière silencieuse" de Carlos Reygadas.

LA PLUS NOSTALGIQUE:
"Vous êtes les Lennon-McCartney des voleurs, mais même eux sont dépassés. Vous jouez en analogique dans un monde numérique".
Un complice sceptique au duo de braqueurs George Clooney-Brad Pitt dans "Ocean's 13".