Cinéma In the fade : la prestation de Diane Kruger ne peut cacher le manque de subtilité de l’œuvre.

Comme tous les jours, Katja dépose son fils dans la petite agence de Hambourg gérée par son mari. Elle les embrasse et part faire des courses, non sans avoir voulu aider une cycliste qui a oublié de placer son cadenas. Quelques heures plus tard, il ne reste rien du bâtiment. Ni de sa famille. Dans les poches du vélo se trouvait une bombe qui a tout détruit. Katja se souvient du visage de la jeune femme responsable de son malheur. Une néonazie. Mais que vaut le témoignage d’une ancienne toxicomane qui a replongé après la mort de son époux, lui-même ex-dealer de drogue ?