Cinéma Ce film-ci ne se raconte pas, il se déguste, un grand sourire aux lèvres.

À travers les escroqueries d’un Jacques Dutronc merveilleux de cynisme, les maladresses d’une Karin Viard au sommet de son art, les réflexions faussement gentilles d’une Charlotte Rampling cinglante, la mauvaise foi d’un Jean-Paul Rouve hilarant de veulerie ou le snobisme d’une Carole Bouquet cinglante, Michel Blanc tire à boulets rouges sur les bobos, les escrocs, les nymphomanes, tous ces professionnels du mensonge si doués pour pourrir la vie d’autrui et les naïfs qui les croient. Avec lui, tout le monde il est laid, tout le monde il est méchant.

(...)