Cinéma L’humoriste Belge Nawell Madani est venue présenter au public bruxellois son tout premier film, C’est tout pour moi.

"C’était le cinéma où mon père m’emmenait voir des films , confie Nawell Madani au sujet de l’avant-première belge de son film qui s’est déroulée dimanche soir, à l’UGC de Brouckère, à Bruxelles, avec une standing ovation à la clé. La salle principale est tellement grande (700 places pour l’Eldorado, NdlR) que je n’y avais vu que des films américains comme Maman j’ai raté l’avion . Alors, voir mon affiche devant ce cinéma et une salle remplie (parmi le public, des people comme Dj Daddy K, James Deano, David Antoine, la Ministre Fadila Laanan, Kody, Pablo Andres, etc. NdlR), je ne réalise toujours pas. C’est beaucoup d’émotion et très compliqué de manager tout ça."

C’est tout pour moi, qui s’inspire de votre parcours artistique de Bruxelles à Paris (elle y interprète le rôle principal de Lila), est-ce un aboutissement ?

"Ce n’est pas un aboutissement, juste une étape. Car j’ai appris beaucoup de choses. Et je suis impatiente de retourner à la réalisation pour justement appliquer tout ça et ne pas faire les mêmes erreurs. Je n’avais pas d’argent, le film s’est tourné en 4 semaines et des poussières et on a filmé de jour comme de nuit. 90 % des acteurs étaient des amateurs aussi. Avec tout ça, j’ai encore décidé de me mettre à la fois actrice et derrière la caméra. Bref, je me suis quand même mis pas mal de galères et de problèmes dans les pattes. Pour le prochain, j’essayerai d’équilibrer le casting, de chercher plus d’argent et d’avoir un budget plus réduit au niveau des décors."

Faire du cinéma en Belgique ressemble encore à un parcours du combattant?

(...)