Cinéma Gérard Jugnot a travaillé sur le projet pour rien: le producteur Claude Berri n'avait pas signé de contrat avec Uderzo!

PARIS C'était le plus grand projet du cinéma français pour 2004-2005. Gérard Jugnot avait réuni Gérard Depardieu, Christian Clavier, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte et Michel Blanc pour sa nouvelle réalisation, Astérix et Obélix en Hispanie. Mais l'adaptation de la BD ne verra jamais le jour. Le producteur Claude Berri a jeté l'éponge ce week-end: «Uderzo s'y est opposé», nous a laconiquement déclaré une porte-parole.

Aujourd'hui, qui révélait l'information, précisait qu'en dépit des chiffres d'entrées (14,5 millions en France), le dessinateur des irréductibles Gaulois n'avait pas apprécié l'humour d'Alain Chabat ni les numéros de Jamel Debbouze dans Mission Cléopâtre.

Des affirmations démenties par Florence Richaud, l'attachée de presse des éditions Albert René. «En février dernier, Albert Uderzo avait bien précisé à Claude Berri qu'il ne voulait pas d'un film avec de vrais acteurs, explique-t-elle. Au mois de mai, il a donc été surpris par l'annonce médiatique du producteur. Il lui a rappelé ce qu'il lui avait dit quelques mois plus tôt: Astérix est avant tout un personnage de papier, dessiné. Après deux films live, Albert Uderzo désirait effectuer un retour aux sources. Anne Goscinny et Sylvie Uderzo ont d'ailleurs présenté à Cannes le projet de nouveau dessin animé, Astérix et les Vikings. Les choses étaient donc claires: il n'a jamais été question d'un troisième film.»

Gérard Jugnot, pourtant, a planché sur son scénario pendant huit mois. Inutilement. «Il nous a envoyé le script, poursuit Florence Richaud. Mais cela ne nous intéressait pas. La priorité, au cinéma, c'est le dessin animé. Albert Uderzo ne devait même pas s'opposer au projet puisque aucun contrat n'a jamais été signé avec Claude Berri. Contrairement à ce qui a été écrit, cela n'a rien à voir avec Alain Chabat. Albert Uderzo retrouvait juste un peu plus l'univers d'Astérix dans le film de Claude Zidi et n'aimait pas trop la scène du baiser avec Falbala à la fin de Mission Cléopâtre, mais c'est tout. Le premier a mieux marché à l'étranger, le second en France. Un troisième pourrait par ailleurs fort bien voir le jour plus tard. Après la sortie du dessin animé Astérix et les Vikings...»

© La Dernière Heure 2003