Cinéma

"Mes chers compatriotes, mes amis, mes frères." C'est sur ce ton solennel que Luc Besson a entammé un plaidoyer contre le vote Le Pen, à un peu plus d'une semaine du second tour de l'élection présidentielle française. Le réalisateur ne cache donc pas son vote et appelle ceux qui pourraient être "arnaqués" par un mauvais choix.

Dans un très long texte publié sur sa page Facebook, avec comme titre "La grande illusion", Besson expose un point de vue militant. A l'heure où nous écrivions ces lignes, la publication avait déjà été aimée plus de 35.000 fois.

Consultez ce texte ci-dessous.