Cinéma Après la pitoyable adaptation de 1993, Super Mario va revenir au cinéma, mais dans un film d’animation.

La vengeance est un plat qui se mange froid. Et les plombiers, moustachus surtout, sont des hommes patients.

Après l’insulte cinématographique qui lui fut faite en 1993, dans ce qui reste une des pires adaptations de jeu vidéo de tous les temps (ce n’est pas peu dire…), Super Mario va prendre sa revanche sur grand écran. Et cette fois, non plus avec des comédiens qui trahissent forcément sa personnalité (le pauvre Bob Hoskins avait un talent fou, mais ce rôle ne lui convenait absolument pas), mais dans un film d’animation qui respectera son graphisme d’origine.

L’information a été dévoilée par le Wall Street Journal : après de très longs mois de négociations, Nintendo serait sur le point de conclure un accord avec le studio d’animation Illumination Entertainment, mais aussi avec Universal Pictures. Du très lourd : Universal fait partie des majors d’Hollywood et Illumination compte à son palmarès quelques très gros succès dans le domaine du dessin animé comme Moi, moche et méchant, Les Minions ou Comme des bêtes.

Nintendo s’est refusé à tout commentaire, mais selon le Wall Street Journal, le projet déborderait déjà le simple cadre d’une course durant laquelle Mario et Luigi se battront contre des tortues maléfiques et des champignons magiques tout en amassant d’étranges cadeaux. Les négociations porteraient en effet sur une véritable franchise Super Mario en cas de succès du premier long-métrage d’animation, qui ne serait pas présenté avant plusieurs années.

Preuve du sérieux des discussions : alors que depuis 1993 Nintendo ne veut plus entendre parler d’adaptation de son jeu-vedette, créé voici 32 ans et déjà écoulé à 330 millions d’exemplaires, cette fois, le créateur des plombiers atteints de bougeotte, Shigeru Miyamoto, est directement impliqué dans les négociations. Justice devrait donc être rendue dans les prochaines années à Mario et Luigi après l’insulte de 1993.