Cinéma L’acteur à l’affiche de La Finale a suivi une formation de moniteur en éthologie.

Si Gérard Jugnot n’avait pas entraîné toute sa bande de copains vers le Splendid puis le cinéma, Thierry Lhermitte n’aurait sans doute pas fait carrière sur les plateaux. À l’époque, il s’imaginait volontiers derrière un chevalet de peinture. Et aujourd’hui, ce sont plutôt les écuries qui l’attirent. À l’instar de son mentor dans Les Ripoux, Philippe Noiret, une passion sans bornes pour les chevaux l’anime. Au point d’avoir suivi une formation en éthologie. Dont il parle pour la toute première fois.

(...)