Cinéma Le Londonien de 21 ans se prenait déjà pour l’homme-araignée à 5 ans. Son rêve s’est réalisé avec Spider-Man : Homecoming.

Si l’acteur idéal existe, pour le petit monde d’Hollywood, il épouse actuellement le profil de Tom Holland. Peu connu, jeune, pas (encore trop) cher, bon danseur (la preuve par Billy Elliott, qu’il a incarné au théâtre), visage poupon, biberonné aux super-héros, le Londonien de 21 ans répond à tous les critères d’une industrie qui réfléchit de plus en plus en matière de reboot et de superpouvoirs.

Et en plus, il fait montre d’un enthousiasme communicatif. Le voir, heureux comme un gosse, sous le soleil de Barcelone, illustre à suffisance le plaisir ressenti au moment d’enfiler le costume de l’homme-araignée dans Spider-Man : Homecoming. "Vous savez, à la maison, à 5 ans, je portais déjà tout le temps le déguisement de Spider-Man ! Je pense avoir été bien préparé pour le rôle… toute ma vie (sourire). Quand on m’a proposé d’enfiler son costume pour un film, je n’en revenais pas. C’est le rôle de ma vie ! Il ne cessera jamais de me fasciner. Et en plus, cela me permet de faire le tour du monde avec des amis. C’est une grosse responsabilité d’incarner Spider-Man, mais surtout une chance et un honneur. C’était mon rêve et je ne pensais pas le réaliser un jour."

Quel impact cela a-t-il eu sur votre vie ?

"Pendant deux ans, je n’ai rien fait d’autre qu’incarner Spider-Man. Une vie, j’espère donc que j’en ai encore une… Cela a tout changé pour moi. Je n’ai jamais travaillé aussi dur, mais, surtout, tout ce que je vis désormais me paraît un peu surréaliste."

Qu’avez-vous essayé d’apporter de neuf ?

(...)